Imprimer

Mise à jour : 23/09/2014

Transparence

Élément de qualité

Passage d’échantillons au turbidimètre : mesure de la turbidité Zoom fenetre Passage d’échantillons au turbidimètre : mesure de la turbidité © Ifremer

La transparence de l’eau conditionne la transmission de l’énergie lumineuse aux producteurs primaires. Elle régit la présence et la production des organismes photosynthétiques (phytoplancton, macroalgues et phanérogames) qui se développent dans la colonne d’eau et sur le fond. Pour cette raison, cet élément de qualité contribue à l’évaluation de la qualité écologique des masses d’eau côtières et de transition dans le cadre du programme de surveillance de la DCE 2000/60/CE.

La transparence de l’eau est évaluée sur la base de son niveau de turbidité. Ce paramètre évalue la transparence d’une eau par la perte de lumière résultant de sa traversée. Elle est donc fonction de la quantité, de la taille et de la forme des particules en suspension et varie en fonction des apports des fleuves, de la remise en suspension du sédiment et de la concentration en plancton. La turbidité permet de déterminer la quantité de lumière disponible pour le développement des végétaux aquatiques. Elle est exprimée en NTU (NephelometricTubidity Unit). La néphélométrie est une méthode pour mesurer la turbidité ; elle consiste à mesurer la lumière diffusée à 90° par rapport à la lumière incidente.

Fiche à télécharger

Fiche transparence - Toutes masses d’eau sauf lagunes

Accueil Ifremer environnement© Ifremer

fermer

Lire la suitelire