ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Bouchots

Dinophag

Programme de recherche sur Dinophysis en Loire-Bretagne

Chloroplastes

Le moteur de la photosynthèse

Qu’ils soient terrestres ou aquatiques, les végétaux utilisent la lumière comme source d’énergie pour se développer grâce à la présence de chloroplastes dans leur matériel cellulaire. Les chloroplastes, qui donnent aux végétaux leur couleur généralement verte, peuvent parfois prendre des teintes brunes à rougeâtre.

Eau verte Zoom fenetre Prolifération de phytoplancton (eau colorée) au large de l’estuaire de la Loire le 31 juillet 2012 (Photo Yves Le Medec)

Le phytoplancton ou plancton végétal qui est à la base de toutes les chaînes alimentaires aquatiques est constitué de microalgues qui vont principalement se développer grâce à ces chloroplastes, sièges de la photosynthèse. Visibles uniquement au microscope, certaines microalgues peuvent colorer la mer ou les eaux intérieures de manière spectaculaire quand les conditions du milieu permettent leur prolifération ou « bloom ». La couleur de ces eaux rouges ou vertes est liée à celles des chloroplastes de l’espèce proliférante.

Les dinoflagellés, famille à laquelle appartient le genre Dinophysis constituent une catégorie de plancton à la frontière entre les règnes végétal et animal, comme en atteste la présence chez eux de deux flagelles qui leur confèrent de la mobilité. Si certaines espèces de dinoflagellés ont un profil strict de microalgue, d’autres se comportent exclusivement comme des animaux en ingérant des proies pour se nourrir. D’autres encore, développent des stratégies dites « mixtes » qui s’appuient à la fois sur la photosynthèse et la prédation. Plusieurs espèces de Dinophysis ont pu être récemment classées dans cette dernière catégorie, car ils iraient se « fournir » en chloroplastes chez d’autres espèce phytoplanctoniques présentes dans le milieu

 

fermer

Lire la suitelire