ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Documents - Dossiers - Phytorisk

Phytorisk

Effet des changements environnementaux sur les efflorescences d’algues toxiques

Conclusion

Le projet PhytoRisk a permis de récupérer l’ensemble des données en provenance des côtes de la Manche-Atlantique sur les espèces toxiques Alexandrium minutum, Pseudo-nitzschia fraudulenta, Pseudo-nitzschia australis et sur le taxon Pseudo-nitzschia spp. ainsi que les données environnementales disponibles associées.

À partir de ces données, différentes analyses (niche écologique et phénologie) ont été menées afin de déterminer les facteurs environnementaux principaux qui contrôlent la dynamique des blooms.

Il en ressort, d’une manière générale, que les efflorescences d’Alexandrium minutum et des Pseudo-nitzschia sont associées à des températures de l’eau et des éclairements élevés (printemps et été). Pour Alexandrium minutum, la température de l’eau est un facteur général qui conditionne le déclenchement, la phase de croissance et celle de décroissance du bloom.

Les facteurs liés à l’hydrodynamisme des masses d’eau et aux nutriments ont aussi un effet sur les efflorescences d’Alexandrium minutum et des Pseudo-nitzschia. L’analyse de la niche écologique montre une préférence des eaux estuariennes pour Alexandrium minutum et des eaux plus marines pour Pseudo-nitzschia, notamment Pseudo-nitzschia australis. Si, d’une manière générale, l’hydrodynamisme (marée, vent, débits de rivières) limite les blooms d’Alexandrium minutum par l’effet de dilution et les nutriments favorisent ces mêmes blooms, l’effet de chaque contrôle est néanmoins très lié aux conditions locales et dépend à la fois du bassin versant et de la configuration de l’estuaire : débits des rivières, concentrations en nutriments, courantologie de l’estuaire.

Cette étude a aussi permis de faire ressortir les besoins liés au manque de données (par exemple les données de nutriments en mer) qui auraient permis de faire une analyse plus approfondie de leurs effets sur l’écologie et les efflorescences des espèces toxiques. En ce qui concerne le genre Pseudo-nitzschia, il est important de poursuivre l'effort de reconnaissance au niveau de l’espèce.

Pour en savoir plus

Guallar Morillo C., Chapelle A., Bacher C. (2015). Effet des changements environnementaux sur les communautés phytoplanctoniques et évaluation des risques d’efflorescences d'algues toxiques (PhytoRisk).
Consulter le document

 

fermer

Lire la suitelire