ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Documents - Dossiers - Phytorisk

Phytorisk

Effet des changements environnementaux sur les efflorescences d’algues toxiques

Introduction

En milieu marin côtier, le phytoplancton est sous l’influence de différents paramètres environnementaux (ou abiotiques) qui ont des effets directs ou indirects sur son développement. En tant que photo-autotrophe (une partie du phytoplancton est aujourd’hui considérée comme mixotrophe, c'est-à-dire pratiquant la photosynthèse mais aussi se nourrissant de matière organique, notamment dans le groupe des dinoflagellés), le phytoplancton a besoin d’énergie lumineuse, de CO2 et de nutriments pour sa croissance et sa reproduction. La température de l’eau de mer est un facteur clé conditionnant l’ensemble de ses réactions physiologiques. Le phytoplancton est également contrôlé par l’hydrodynamisme des masses d’eau (courants et stratification).

Si les conditions environnementales sont favorables pour une espèce phytoplanctonique, le taux de croissance de cette population augmente. Cette production primaire est à la base du réseau trophique pélagique, qui contrôle en retour la concentration du phytoplancton par prédation, parasitisme ou broutage par les filtreurs benthiques. Il s’agit du contrôle biotique.

Les paramètres environnementaux peuvent être des facteurs hydrologiques (liés aux caractéristiques physico-chimiques de l’eau de mer), des facteurs hydrodynamiques (liés aux mouvements des masses d’eau) ou météorologiques et climatiques (liés au climat terrestre).

 

fermer

Lire la suitelire