ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2002 > >

Colloque sur les espèces aquatiques envahissantes

23/01/2002

20020123crepidulecoquemini

L'U.S. Army Engineer Research and Development Center organise cette année en Virginie, du 25 février au 1er mars, la 11e conférence internationale sur les espèces aquatiques envahissantes (http://www.aquatic-invasive-species-conference.org/).
La France y participera avec une communication de Daniel Masson (IFREMER/La Tremblade) sur les eaux de ballast de navires faisant escale dans les ports français.

Les espèces envahissantes

Le transport par les navires (fouling, eaux de ballast...), l'introduction volontaire d'espèces soit pour l'aquaculture soit pour l'aquariologie, ou le percement de canaux comme Suez ou Panama, sont à l'origine de transfert d'espèces qui peuvent proliférer dans un nouveau milieu où les facteurs de leur régulation n'existent plus et devenir envahissantes.

Le percement du canal de Suez a provoqué la plus grande invasion biologique marine connue, au point que le bassin méditerranéen oriental est devenu une " province lessepsienne ".

Observée en 1987 devant Monaco, Caulerpa taxifolia (http://www.ifremer.fr/lerlr/caulerpa.htm), macrophyte tropicale verte importée par les aquariophiles d'Europe dans les années 80, s'est rapidement étendue sur les côtes nord-méditerranéennes. Ainsi, dans les secteurs de Menton, Cap Martin et Cap d'Ail, l'algue est recensée sur 180 ha en 1992, 600 ha en 1994, 730 ha en 1995, 1300 ha en 1998. La progression continue pour l'instant, envahissant partiellement certains herbiers naturels à Posidonia oceanica, et modifiant les peuplements animaux associés. L'algue brune Sargassum muticum, autre exemple, a été introduite accidentellement du Japon au début des années 70 avec du naissain d'huître importé.

La crépidule (http://www.ifremer.fr/delec/projets/crepidule/crepidul.htm), mollusque gastéropode originaire de la façade atlantique de l'Amérique du nord, a également été introduite accidentellement sur les côtes européennes, à l'occasion de transferts d'huîtres de Virginie vers l'Angleterre.

crepidulecoq

Photo O. Dugornay / Ifremer

L'intensification récente des échanges crée une accélération des invasions. L'activité de transport maritime dans les eaux côtières et les ports nécessite en effet que les navires ballastent ou déballastent pour décharger ou prendre du frêt. L'eau de mer (ou d'estuaire) rejetée à cette occasion a souvent été prise aux escales précédentes dans d'autres parties du monde et peut contenir des organismes vivants néfastes pour la faune, la flore, ou l'activité économique de ces régions côtières. Les plus néfastes sont les bactéries et le phytoplancton toxique. Ainsi, l'épidémie de choléra qui a sévi sur les côtes Sud Américaines en 1992, a probablement été importée d'Asie du Sud Est par eaux de ballast, à l'origine de contamination de coquillages sur les côtes du golfe du Mexique.

Résumé de la communication de Daniel Masson

L'économie des régions côtières françaises, très peuplées, et étroitement dépendante d'un milieu marin équilibré et non pollué. La pêche côtière l'aquaculture et même le tourisme nécessitent des écosystèmes marins en bonne santé. A l'instar de ce qui est réalisé dans les pays avancés, il était nécessaire d'évaluer les risques liés à cette activité. Après une première évaluation des provenances d'eau sur un port charentais, l'IFREMER a réalisé, avec le soutien financier du Ministère de l'Equipement, ( Direction Technique de la Mer des Ports et du Littoral) et des Ports Autonomes, une campagne de prélèvements sur des navires de transport faisant escale dans les principaux ports français pour rechercher d'éventuels organismes pathogènes ou néfastes . Les résultat font apparaître des bactéries connues comme pathogènes sur la moitié des navires échantillonnés. D'autre part, plusieurs espèces de phytoplancton toxique ont été observées, de provenances diverses (péninsule ibérique, Maghreb).

 

fermer

Lire la suitelire