ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2002 > >

Efflorescences à Karenia mikimotoi dans le Finistère

26/08/2002

20020826gymno90.gif

Depuis la mi-août, une espèce phytoplanctonique ichtyotoxique Karenia mikimotoi (= Gymnodinium cf. nagasakiense) se développe dans le Finistère. Celle-ci présente des risques pour la faune marine car elle est productrice de toxines hémolytiques (qui détruisent les cellules du sang).

kimonomini

Le 14 août une eau colorée brune est signalée à Brest sur la plage du Moulin Blanc : l'observation des échantillons d'eau au microscope permet de dénombrer plus de 130 millions de cellules par litre d'eau.

Le 18 août en Baie de Roscanvel quelques mortalités d'animaux marins sont observées (vers arénicoles, coquillages bivalves, poissons) ainsi qu'une eau colorée jaune.

Le 19 août les prélèvements d'eau effectués dans le cadre du REPHY révèlent des concentrations supérieures au million de cellules par litre en plusieurs points de la rade de Brest. Toutefois l'activité hémolytique reste faible (G. Arzul, département d'écologie côtière de l'Ifremer).

Le 26 août les résultats mettent en évidence l'extension du bloom vers la mer d'Iroise et la baie de Douarnenez. Sur ces secteurs on observe de nombreuses thèques d'oursins de sable morts.
Même si la situation n'a pas atteint le seuil critique de 1995, lors du dernier épisode de toxicité, elle reste préoccupante.

Kmikimotoi300

 

fermer

Lire la suitelire