ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2002 > >

La stratégie en aquaculture de la commission européenne 

01/10/2002

La Commission européenne a élaboré un projet de stratégie pour un développement durable de l'aquaculture européenne. Ce projet qui s'inscrit dans les réformes de la PCP (politique commune de la pêche) a été présenté au Conseil des ministres de la pêche du 24 septembre par Franz Fischler, membre de la Commission chargé de l'agriculture, du développement rural et de la pêche. La stratégie de la Commission repose sur trois objectifs :

  • créer 8 à 10 000 emplois entre 2003 et 2008, en particulier dans les zones dépendantes de la pêche,
  • offrir des produits de bonne qualité; établir des normes en matière de santé et de bien-être des animaux,
  • développer une activité respectueuse de l'environnement.

Sur le plan de la sécurité des produits aquacoles, la nécessité de garantir un niveau élevé de protection de la santé du consommateur a conduit la Commission à réviser sa législation en matière d'hygiène des denrées alimentaires. Le réexamen des teneurs maximales en dioxines dans les alimentations animale et humaine est prévu pour 2004 et 2006 et devrait aboutir à un abaissement des niveaux. La surveillance et le contrôle de la présence d'antibiotiques et autres résidus dans les produits de l'aquaculture seront renforcés. De même, des recherches supplémentaires concernant la prolifération des algues toxiques qui menacent la santé humaine et portent préjudice aux secteurs de la pêche et de l'aquaculture sont nécessaires; la prolifération de ces algues toxiques constitue l'une des menaces les plus sérieuses pour l'avenir de l'élevage des crustacés en Europe. Pour rendre cette aquaculture respectueuse de l'environnement, la commission propose les mesures suivantes :

  • atténuer l'incidence des déchets ; des moyens doivent être trouvés pour limiter les effets de la pisciculture intensive afin d'éviter la détérioration de la qualité des eaux autour des installations aquacoles. La Commission encourage les États membres et les pisciculteurs à mettre en oeuvre plusieurs mesures d'atténuation, y compris le recours à l'IFOP (instrument financier d'orientation de la pêche) pour la mise en place d'installations de traitement des effluents.
  • lutter contre le risque de développement d'espèces non indigènes et d'organismes génétiquement modifiés ; afin d'éviter un appauvrissement de la biodiversité, la Commission proposera des mesures pour gérer l'introduction d'espèces non indigènes, qui seront conformes au code de bonne pratique établi par le Conseil international pour l'exploration de la mer (CIEM). Elle envisage également la nécessité d'adopter des règles spécifiques concernant les espèces transgéniques.
  • prévention et réduction de la pollution / évaluation des incidences environnementales ; la Commission examinera l'opportunité d'inclure la pisciculture intensive dans le champ d'application de la directive sur la prévention et la réduction intégrées de la pollution, qui s'applique aux activités industrielles potentiellement très polluantes.

Les chiffres de l'aquaculture européenne : L'aquaculture en Europe représente plus de 80 000 emplois, temps plein et temps partiel confondus, ce qui équivaut à 57 000 emplois en équivalent temps plein. L'aquaculture s'est développée dans l'ensemble de l'Union, souvent dans des zones rurales ou des régions périphériques dépendantes de la pêche, où les autres possibilités d'emploi font traditionnellement défaut. Les principaux produits de l'aquaculture sont les poissons (truites, saumons, bars, dorades) et les mollusques (moules, huîtres et clams). En 2000, la production s'est élevée à 1 315 000 tonnes, soit 2 500 millions d'euros, représentant 17 % de la production halieutique totale de l'Union en volume et 27 % en valeur.

Pour en savoir plus


La stratégie proposée par la Commission sur le site de la DG '' Pêche ''
http://europa.eu.int/comm/fisheries/reform/proposals_fr.htm Le site de l'IFOP
http://www.ifop.agriculture.gouv.fr/Pages/ifop.htm

 

fermer

Lire la suitelire