ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2002 > >

Les projets d'éoliennes sur le littoral aquitain

20/06/2002

20020620eolmini.jpg

En Aquitaine, malgré un réel gisement de vent, les rares projets de parcs d'éoliennes à l'étude ont du mal à se concrétiser, en raison notamment de problèmes fonciers ou de réglementations sur la protection des côtes, alors que d'autres régions comme l'Aude ou la Normandie ont pris des années d'avance.
Selon une étude récente commandée par le Conseil régional et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), et réalisée par le bureau d'étude girondin Valorem, l'Aquitaine dispose d'un potentiel "sérieux" sur la bande littorale, le long des 250 km de côte, de la pointe du Médoc à Hendaye, ainsi que sur quelques sites à l'intérieur des terres.

La volonté de l'Aquitaine de développer les énergies renouvelables répond aux engagements pris par la France, dans le cadre d'une directive européenne, de produire 21% de sa consommation d'électricité à partir d'énergies renouvelables en 2010. La France, avec moins de 100 mégawatts installés, est en queue du peloton européen pour l'énergie éolienne, qui doit fournir le gros de l'effort, très loin derrière l'Allemagne (8.754 MW).

Pourtant, alors que des dossiers sont à l'étude depuis près de dix ans, aucun "aérogénérateur" n'a encore vu le jour. Certes, le vent est plus faible en Aquitaine que dans l'Aude ou en Normandie", mais le principal problème réside dans la difficulté à trouver des terrains disponibles, en raison des contraintes liées à la réglementation foncière. Par ailleurs, la loi Littoral protège toute une partie de la côte Atlantique. Or c'est précisément au Verdon, à l'embouchure de la Gironde, que le principal projet de "fermes éoliennes" a vu le jour en 1995. Depuis lors, rien n'a bougé.

Pour certains élus, ce seraient plutôt "les tirs de barrage des chasseurs contre les Verts, ardents défenseurs des éoliennes", qui refroidissent les volontés.

L'adoption en juin 2001 d'un tarif de rachat favorable pour l'énergie d'origine éolienne, pourrait accélérer les projets. C'est le cas de celui du bec d'Ambès, sur la rive droite de Bordeaux. A terme, une dizaine d'éoliennes de 70 mètres de haut pourraient y être installées, produisant entre 10 et 20 mégawatts. L'opérateur, SIIF Energies, filiale d'EDF, y investirait 23 millions d'euros. Un autre site, près du Bassin d'Arcachon, est également évoqué.

A plus long terme, d'autres projets, en pleine mer, pourraient être envisagés, d'après le Conseil régional.
Source : AFP, BORDEAUX, 20 juin 2002

Pour en savoir plus

Le site sur le suivi de la production de l'éolien en France réalisé pour l'ADEME
Le projet Totem de l'ADEME
http://www.ademe.fr/travail/totem/default.htm

L'énergie éolienne en Languedoc-Roussillon
http://www.environnement.gouv.fr/Languedoc-Roussillon/eolien/présentation.htm

Le comité de liaison énergies renouvelables
http://www.cler.org/info/index.php3

 

fermer

Lire la suitelire