ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2002 > >

Premières images de couleur de l'eau du satellite ENVISAT

03/04/2002

20020403arianeenvisat

Le satellite ENVISAT a été mis sur orbite avec succès dans la nuit du 28 février au 1er mars 2002 par l'Agence Spatiale Européenne. La charge utile de cette plate-forme de 8 tonnes comporte 10 capteurs d'observation des sols, de l'atmosphère, des glaces et des océans (radars pour la circulation océanique et l'état de la mer, radiomètres pour la température de surface et la couleur de l'eau).
L'utilité des données spatiales de "couleur de l'eau" pour la surveillance à long terme de la productivité océanique a été démontrée à partir de 1978 avec le satellite américain CZCS (Coastal Zone Colour Scanner). Depuis 1997, des images sont fournies par le capteur SeaWiFS (Sea-viewing Wide Field-of-view Sensor) embarqué sur le satellite SeaStar. Ce capteur a une résolution spatiale de 1,1 km pour une fauchée de 2 800 km dans 8 bandes spectrales entre 400 nm et 860 nm. Cette résolution intéressante en mer, n'est pas adaptée à la surveillance des zones côtières de tailles petites ou moyennes comme le golfe du Morbihan.
Le capteur MERIS (MEdium Resolution Imaging Specrometer Instrument) du satellite ENVISAT, un spectromètre imageur (pushbroom) dans 15 bandes spectrales avec une résolution au sol de 300 mètres, sera donc mieux adapté à l'observation de la zone côtière. Aussi, l'IFREMER a proposé à l'Agence Spatiale Européenne, comme investigateur principal ou comme partenaire, plusieurs projets de validation ou d'utilisation des données du MERIS :

  • un projet de Calibration/Validation en coopération avec le laboratoire d'Optique Atmosphérique (LOA-Lille). Le radiomètre SIMBADA du L.O.A. sera mis en oeuvre pour mesurer les caractéristiques optiques de l'océan côtier (baie de Seine, panache de la Loire) ;
  • l'utilisation conjointe des données de couleur de l'eau et des résultats des modèles numériques de simulation dans le suivi de la production côtière. L'IFREMER aura la responsabilité scientifique de ce projet associant le SHOM, le CNRS, et l'Université du Littoral ;
  • la reconnaissance directe, par les propriétés de couleur, des blooms de phytoplancton en Manche et Atlantique, projet piloté par l'Université du littoral ;
  • l'exploitation de données MERIS ainsi que celles de l'ASAR et de l'AATSR (température), en relation avec des résultats de la modélisation en Méditerranée (Guyane, PACA et golfe du Lion) comme source d'information spatialisée dans des monographies régionales multimédia. L'AEROSPATIALE, l'Ecole des Mines et l'IRD en seront partenaires.

Les premières images

Après avoir déployé les panneaux solaires et les antennes des radars, les 10 instruments d'observation ont été activés et vérifiés les uns après les autres. Aujourd'hui le satellite fonctionne parfaitement. Les premières images d'ENVISAT, acquises à partir de la station de réception de Kiruna, en Suède, et traitées à l'ESRIN (Frascati, en Italie) sont distribuées à la presse (puis au public) depuis le 28 mars.

WestAfric_lower_750envisat
WestAfric_top_zoom_envisat

Pour en savoir plus

Le site de l'IFREMER sur la télédétection du phytoplancton
http://www.ifremer.fr/delec/teledet.htm
Le site ENVISAT de l'Agence Spatiale Européenne :
http://www.esa.int/envisat/internal_page.html
Le site ''couleur de l'eau'' de la NASA américaine :
http://daac.gsfc.nasa.gov/CAMPAIGN_DOCS/OCDST/OB_main.html
Le portail '' éducation '' de l'agence canadienne de télédétection :
http://www.ccrs.nrcan.gc.ca/ccrs/eduref/educatf.html
Le site du CNES :
http://www.cnes.fr/
International Ocean Colour Coordinating Group
http://www.ioccg.org
Schéma du satellite ENVISAT et de sa charge utile composée de 10 capteurs d'observation de la terre :

envisat

 

fermer

Lire la suitelire