ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2003 > >

Conseil ministériel de Brême sur la protection des mers

08/07/2003

Les représentants ministériels de vingt pays et de la Communauté européenne se sont réunis à Brême les 25 et 26 juin 2003 pour la première réunion conjointe de la Commission OSPAR et de la Commission d'Helsinki (HELCOM), avec pour objectif de renforcer la protection du milieu marin de l'Atlantique du nord-est et de la mer Baltique. Cette première réunion sans précédent des deux commissions marque la préoccupation des pays européens pour une meilleure protection des mers et océans. Outre l'impact environnemental de la pêche et de la navigation, trois sujets ont été plus particulièrement abordés :

  • la nécessité d'une approche écosystémique dans la gestion des activités humaines ayant une influence sur les mers,
  • les contributions que les commissions HELCOM et OSPAR pouvaient apporter à l'initiative prise par l'Union européenne de définir une stratégie marine européenne,
  • la nécessité d'une action conjointe afin de protéger les espèces et les habitats menacés et en déclin. Les deux commissions se sont engagées à créer, d'ici 2010, un réseau de zones marines protégées et bien gérées, écologiquement cohérent avec le réseau Natura 2000, couvrant l'Atlantique du nord-est et la mer Baltique. Un premier groupe de ces zones sera établi d'ici 2006.

Cette réunion ministérielle à Brême, a également permis aux deux commissions OSPAR et HELCOM de se réunir séparément, afin de traiter des questions importantes propres à l'Atlantique du nord-est pour la première, et à la mer Baltique pour la seconde. La Commission OSPAR a pour sa part actualisé les stratégies qui régissent ses travaux et qui ont pour but de ramener l'Atlantique du nord-est, dans un délai d'une génération, à un état sain et durable, et adopté une nouvelle stratégie de surveillance continue et d'évaluation afin de préparer le prochain bilan général de santé devant avoir lieu en 2010, les progrès obtenus dans les autres stratégies devant en outre être contrôlés.

La liste initiale des 27 espèces et 10 types d'habitats nécessitant une protection a été approuvée, et les bases du réseau de zones marines protégées, dans les régions couvertes par la convention OSPAR, ont été définies.

La commission a entériné les orientations relatives à une approche commune dans le domaine des autorisations des parcs d'éoliennes en mer. OSPAR poursuivra les travaux sur la planification spatiale à travers les zones maritimes et sur les mesures qui s'imposent dans ce secteur, de manière à faciliter et à encourager la poursuite du développement de ces installations dans des conditions pérennes et prenant en compte la sensibilité de l'environnement.

La commission a examiné la progression du programme de mise en oeuvre de la stratégie visant les substances radioactives et pris note des préoccupations exprimées par plusieurs des Parties contractantes à propos des rejets de technétium-99 de l'usine anglaise de Sellafield.

Enfin, la commission a adopté un instrument important visant à faire en sorte que toutes les installations offshore implantées dans sa zone aient, d'ici 2005, des systèmes de gestion de l'environnement répondant aux normes internationales les plus rigoureuses.

Pour en savoir plus


Le communiqué de presse et les déclarations faisant suite aux réunions ministérielles de Brême, sur le site de la convention OSPAR (dans la page d'accueil, cliquer sur "Réunions ministérielles")http://www.ospar.org/fr/html/welcome.html

et sur le site de la convention HELCOMhttp://www.helcom.fi/helcom/ministerial.html

 

fermer

Lire la suitelire