ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2003 > >

Pour une écologie humaniste

19/09/2003

Le ministère de l'écologie et du développement durable a mis en ligne sur son site internet (http://www.environnement.gouv.fr/ministere/plaquettes/2003/eco_humaniste/edito.htm) un document intitulé "Pour une écologie humaniste". Celui-ci décrit les grandes actions du ministère, mobilisé sur les champs prioritaires des sécurités, de la qualité de vie, de la protection des ressources naturelles et de la lutte contre le changement climatique. L'extrait ci-après reprend la page du document dédiée à la mer et au littoral.

" La mer et le littoral : un enjeu majeur de développement durable

img/20030919eco_humaniste0.jpg"L'application des principes du développement durable aux milieux marins et côtiers requiert la mise en oeuvre d'une politique ambitieuse de maîtrise des ressources et des usages de la mer, dans le respect des équilibres écologiques" (Mme Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de l'écologie et du développement durable, Comité interministériel de la mer, avril 2003).

Les écosystèmes marins et littoraux jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement de la planète : comptant parmi les principales sources de richesse biologique, ils ont une importance considérable dans les mécanismes de régulation climatique.

Le littoral ayant depuis toujours suscité une concentration des populations, l'exploitation directe ou indirecte des richesses de la mer est allée croissante, depuis la pêche ou le transport maritime jusqu'aux activités ludiques, et constitue un enjeu majeur du développement durable.

Selon les orientations que Roselyne Bachelot-Narquin a exposées au Comité interministériel de la mer du 29 avril 2003, le Ministère prendra une part active à l'amélioration de la prévention des pollutions d'origine maritime, notamment pour obtenir la désignation par l'Organisation Maritime Internationale d'une zone maritime particulièrement vulnérable au large des côtes européennes et dans l'élaboration de la stratégie des "zones refuges". En outre, les leçons de la catastrophe du Prestige seront exploitées au travers d'une réécriture des circulaires POLMAR.

D'autre part, un travail s'engage en matière de maîtrise des usages de la mer et de résolution des conflits éventuels entre les différents acteurs. Ce travail passera d'abord par des efforts d'amélioration de la connaissance des écosystèmes marins et des ressources naturelles de la mer, vivantes ou minières, ainsi que des potentialités de développement de la production d'énergie éolienne en mer. Des plans à 15 ans seront ainsi élaborés. Il faudra aussi mettre en oeuvre une véritable gestion intégrée des zones côtières, qui reposera, selon les préconisations formulées fin 2002 par la Commission "environnement littoral", sur la connaissance des milieux et une vision prospective de leur gestion.

Des expérimentations de mise en oeuvre décentralisée seront suscitées. A cet égard, le projet de parc national marin de la mer d'Iroise devrait voir le jour en 2004 et constituera un bon exemple de gestion participative et de mise en valeur d'un patrimoine côtier d'exception."

 

fermer

Lire la suitelire