ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2004 > >

Des diatomées de régions d'eaux chaudes, plus fréquentes en 2003 dans le Finistère

22/01/2004

200401228Sarcophagusmini.jpg

Certaines années, des diatomées de régions d'eaux chaudes sont parfois observées dans les eaux côtières atlantiques du Finistère. Généralement, elles sont présentes en automne en faible concentration (inférieure à 1000 cellules par litre d'eau de mer). Ce fut le cas de :

  • Asteromphalus flabellatus (1993, 1994, 1995),
  • Asteromphalus sarcophagus (1993, 2001, 2002),
  • Hemiaulus sinensis (1989, 1991, 1992, 2002),
  • Chaetoceros peruvianus (1993, 2002).

En 2003, certaines de ces espèces se sont développées, au risque parfois de devenir nuisibles pour la faune marine. Ainsi, Cette année A. sarcophagus et C. peruvianus ont atteint des concentrations comprises entre 1 000 et 10 000 cell.L-1. H. sinensis, apparue précocement début septembre, s'est développée à plus de 280 000 cell.L-1 fin septembre, en baie de Douarnenez. Alors que la prolifération de cette dernière espèce n'a pas été suivie d'effet, en revanche la concentration maximale (7 000 cell.L-1) de C. peruvianus, relevée fin juillet en baie de Camaret, correspondait au signalement de mortalités de truites d'élevage dans cette même zone.

Mais il faut également signaler l'apparition de nouvelles espèces ; deux diatomées, Eucampia cornuta et Chaetoceros rostratus, ont été identifiées pour la première fois à l'automne.

Bien que toutes les espèces présentées ici ne soient pas connues pour être toxiques ou nuisibles, la vigilance reste de mise pour C. peruvianus. En effet, celle-ci a la particularité de posséder des épines "ravageuses" sur ses soies, tout comme celles reconnues nuisibles à faible concentration (<10 000 cell.L-1) pour les poissons : C. concavicornis et C. convolutus.

La prolifération de ces diatomées d'eaux chaudes peut certainement s'expliquer en 2003 par la forte élévation des températures de l'eau de mer à la suite des ensoleillements exceptionnels du printemps et de la canicule de l'été.

200401221Aarcophaguscelisolee Asteromphalus sarcophagus
Cellule isolée
200401228Sarcophagusdetail Asteromphalus sarcophagus
Détail de l'ornementation
200401227Sinensis Hemiaulus sinensis
Chaîne de cellules
200401226Sinensisdetail Hemiaulus sinensis
Détail
200401225Cornuta Eucampia cornuta
Chaîne de cellules
200401224Cornutadetail Eucampia cornuta
Détail
200401229Peruvianus Chaetoceros peruvianus
Détail des épines

Pour en savoir plus

La description de C. peruvianus sur le serveur Thalassa.
http://thalassa.gso.uri.edu/plankton/diatoms/genera/chaetoc/peruvian/peruvian.htm

Bibliographie

Albright L.J., Yang C.Z. & Johnson S. 1993. Sub-lethal concentrations of the harmful diatoms, Chaetoceros concavicornis and C. convolutus, increase mortality rates of penned Pacific salmon.Aquaculture, 117 : 215-225.

Rensel J.E. 1993. Severe blood hypoxia of Atlantic salmon ( Salmo salar) exposed to the marine diatom Chaetoceros concavicornis. In : T.J. Smayda and Y. Shimizu (eds),Toxic Phytoplankton Blooms in the Sea. New York, Elsevier Science Inc. pp. 625-630.

Yang C.Z. & Albright L.J. 1994. The harmful phytoplankter Chaetoceros concavicornis causes high mortalities and leucopenia in Chinook salmon ( Oncorhynchus tchawytscha) and Coho salmon (O. kisutch). Can. J. Fish. Aquat. Sci. Vol. 51: 2493-250

 

fermer

Lire la suitelire