ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2004 > >

Le Plan National Santé-Environnement

01/03/2004

Les Etats membres européens de l'OMS, réunis pour leur 2e conférence interministérielle mixte santé-environnement (CIMES), ont signé en 1994 la déclaration d'Helsinki par laquelle :

  • ils acceptent « le plan d’action en santé environnementale pour l’Europe (EHAPE) à titre d’instrument susceptible de protéger et de promouvoir la santé et de conserver la qualité de l’environnement »
  • et s’engagent à mettre en place au plus tard en 1997 des plans d’action nationaux en santé environnementale (plus connus sous le sigle en anglais, NEHAP).

Fin 2002, sur les 55 pays européens concernés, 45 avaient remis leur NEHAP. Certains pays comme la Hollande en étaient à leur troisième version, d’autres à leur seconde. La France qui avait pris du retard, s’est engagée dans cette démarche à la suite du discours du Président Jacques Chirac, lors des premières assises territoriales pour la préparation de la charte de l’environnement (le 29 janvier 2003, à Nantes), annonçant que « un plan national santé-environnement sera préparé par le Gouvernement. La future loi de programmation de santé publique en dessinera les contours et comportera les premiers axes d'action ».

Un rapport préliminaire, élaboré par la Commission d'Orientation du Plan National Santé-Environnement mise en place en septembre 2003, a été remis au gouvernement le 12 février 2004. Cet important rapport établit un diagnostic selon les différents environnements où évolue la population (habitat, travail et environnement général), identifie des priorités et présente des recommandations. Les risques liés à l’eau, que ce soit directement par la consommation humaine, ou indirectement par la qualité des eaux côtières (impact sur la santé via la consommation de coquillages et de produits de la pêche, ou via les eaux de baignades) y sont bien sûr traités.

Pour en savoir plus

Le rapport de la commission sur le site de l'AFSSE

http://www.afsse.fr/documents/Rapport_Final_PNSE.pdf

 

fermer

Lire la suitelire