ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2004 > >

Les perturbateurs endocriniens

18/05/2004

Les perturbateurs endocriniens sont des substances naturelles ou anthropiques qui altèrent les fonctions du système endocrinien en induisant des effets nocifs sur la santé des organismes et de ses descendants. En milieu aquatique certaines substances anthropiques sont réputées provoquer de tels effets. En milieu marin le perturbateur le plus connu est le TBT, qui peut être cause de stérilité dans les populations de gastéropodes, mais les PCB, certains détergents ou pesticides largement utilisées figurent parmi les substances soupçonnées d'effets endocriniens qui retiennent l'attention des scientifiques.

Le Comité de la prévention et de la précaution, créé auprès du ministère de l'Ecologie et du Développement Durable (MEDD), dont l'une des missions est d'exercer une fonction de veille, d'alerte et d'expertise pour les problèmes de santé liés aux perturbations de l'environnement, a été saisi sur ce risque. A l'occasion de la remise de son rapport http://www1.environnement.gouv.fr/IMG/pdf/perturbateurs_endocriniens.pdf le ministère a diffusé le communiqué suivant :

" Ainsi vient de paraître :

Les perturbateurs endocriniens : quels risques ?

M.E.D.D., 2004, Comité de la Prévention et de la Précaution

En décembre 2002, la ministre de l'écologie et du développement durable a demandé au Comité de la Prévention et de la Précaution de s'intéresser de manière approfondie aux risques que présentent, pour la santé humaine et pour l'environnement, les perturbateurs endocriniens, substances qui, interférant avec les fonctions du système hormonal, risquent d'influer négativement sur les processus de synthèse, de sécrétion, de transport, d'action ou d'élimination des hormones.

Afin de répondre à cette demande, les membres du Comité ont rencontré divers spécialistes de ces questions, et examiné un certain nombre de résultats de recherches menées ces dernières années sur les perturbateurs endocriniens. Ces travaux leur ont permis d'aboutir à des conclusions et des recommandations, rassemblées dans une plaquette de 16 pages.

Ce document présente en premier lieu les recommandations proposées par les membres du Comité, avant d'y apporter un éclairage scientifique à travers cinq chapitres présentant l'état actuel des connaissances disponibles sur les sujets suivants :

  • Le fonctionnement du système hormonal et les perturbateurs endocriniens ;
  • Les substances concernées, et leurs origines ;
  • La présence de perturbateurs endocriniens dans l'environnement, et les voies d'exposition ;
  • Les conséquences potentielles, et les risques identifiés ;
  • Les recherches en cours.

A l'issue de leurs travaux et de leurs réflexions, les membres du Comité de la Prévention et de la Précaution recommandent, en particulier, une plus grande intégration des efforts de recherche français à la dynamique internationale, un travail de caractérisation des dommages imputables aux perturbateurs endocriniens, un renforcement du criblage et de la surveillance des produits incriminés, et de leurs effets sur l'environnement, un effort particulier de recherche sur les effets combinés des expositions et sur les populations de femmes et d'enfants, et enfin l'identification d'un certain nombre d'actions permettant de réduire les expositions.

L'avis du CPP est pédagogique et représente un bon exemple de l'application du principe de précaution.

Une sélection bibliographique courte complète ce rapport, qui est consultable et téléchargeable sur le site du Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable."

Pour en savoir plus

Les communiqués et avis du CPP

http://www1.environnement.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=444

 

fermer

Lire la suitelire