ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2004 > >

Premier bilan du Réseau Hydrologique Littoral Normand

28/12/2004

Le laboratoire Environnement-Ressources de Normandie de l'Ifremer (Port-en-Bessin) a publié le rapport "Réseau Hydrologique Littoral Normand : Cycles annuels 2001-2003 et proposition d'indicateurs d'eutrophisation".

Réseau Hydrologique Littoral Normand / Anne Daniel, décembre 2004 - Document Pdf

Le Réseau Hydrologique Littoral Normand (RHLN) a été créé en octobre 2000 avec le soutien financier de l'Agence de l'Eau Seine-Normandie/délégation du littoral et les deux Diren de Basse et de Haute Normandie avec comme objectifs initiaux (1) de décrire et comparer les variations saisonnières et interannuelles des cycles hydrobiologiques au sein des différentes masses d'eaux normandes, travail préliminaire et indispensable à la définition du réseau de suivi hydrologique pérenne qui devra être mis en place à la fin 2006, pour répondre aux exigences de la Directive Cadre sur l'Eau (DCE) et (2) de proposer une grille d'évaluation des niveaux d'eutrophisation et de l'appliquer aux masses d'eaux littorales normandes.

La première partie du rapport décrit en préliminaire les masses d'eau normandes (de la côte Ouest-Cotentin jusqu'à la Seine-Maritime) retenues dans le cadre de la DCE et la stratégie de surveillance adoptée par le RHLN pour étudier les variations saisonnières et interannuelles de leurs cycles hydrobiologiques. Les facteurs climatiques contrastés de ces trois années de suivi (2001, année très pluvieuse, et 2003, année sèche) ont permis de caractériser les cycles de production phytoplanctonique en fonction des apports continentaux ou de l'hydrodynamisme local. La deuxième partie du rapport évalue le degré d'eutrophisation des masses d'eaux normandes en testant différents indicateurs d'eutrophisation. Une nouvelle grille d'évaluation du niveau d'eutrophisation de la colonne d'eau, en 5 classes selon les recommandations de la DCE, y est proposée. Les indicateurs et les seuils de cette grille d'eutrophisation devront être validés par les groupes d'experts français et européens afin de rendre comparables des masses d'eaux analogues. Il faut noter que les différents scénarios testés mettent en évidence un gradient d'eutrophisation marqué entre les masses d'eaux côtières de l'Ouest-Cotentin et celles de l'est de la baie de Seine.

Le RHLN se poursuit en 2004 et 2005, non plus sur 9, mais sur 19 des masses d'eau normandes, afin de définir le réseau pérenne qui sera mis en place fin 2006. La représentativité de ces points sera vérifiée à l'aide des données d'images satellites et des modèles hydrodynamiques restituant les déplacements des masses d'eaux.

 

fermer

Lire la suitelire