ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2004 > >

Refonte de la base de données Quadrige

22/07/2004

L'Ifremer vient de débuter la refonte de sa base de gestion des données de surveillance de la qualité du milieu littoral, Quadrige. Ce projet doit permettre de développer un système d'information pour l'environnement côtier, incorporant la dimension géographique et adapté à la gestion et la diffusion de tous types de données (ponctuel, surfacique, image...). Il associera tous les partenaires impliqués dans cette surveillance. Le nouveau système d'information qui associe une base de données et une panoplie d'outils d'interprétation et d'élaboration de produits d'information devrait être opérationnel en 2007.

L'Ifremer exerce depuis maintenant trente ans des activités de surveillance et de contrôle de la qualité du milieu marin et de ses ressources. Ces activités reposent sur les trois réseaux nationaux (RNO, REPHY et REMI) et sur des réseaux régionaux ou locaux, plus récents, qui répondent à des besoins de données au niveau d'estuaires, de ports, ou de façade d'un département, soit dans des zones sensibles à l'eutrophisation (RSL, SRN, RHLN, Archyd ...), soit en complément aux réseaux existants dans des zones à risque (Resadour, ...).

Les réseaux nationaux étaient à leur création dotés en propre d'un système informatisé de gestion de leurs données, en fonction de leurs besoins et de l'état de l'art au moment de leur mise en route. Le projet Quadrige, de création d'une base de données, lancé en 1993, avait pour objet de procéder à une refonte complète de ces systèmes en un seul bénéficiant des avancées récentes en matière de gestion de données, aussi bien sur le plan du matériel informatique que des logiciels. Bâti pour accueillir les réseaux de l'Ifremer, mais aussi pour répondre aux besoins d'archivage de résultats d'autres programmes d'environnement, Quadrige a évolué depuis l'archivage des premières données en 1996. Sa description, son fonctionnement et ses possibilités peuvent être consultés sur le site de l'Ifremer (http://www.ifremer.fr/delao/francais/valorisation/quadrige/index.htm). La base contient actuellement près de 2,2 millions de données saisies et validées. Elle s'enrichit de 55 000 enregistrements par an, soit environ un dénombrement ou une mesure toutes les 10 minutes.

Après 8 ans de bons et loyaux services, Quadrige vieilli et ne correspond pas aux outils qui devront être mis en place pour répondre en particulier aux besoins de la directive cadre sur l'eau. Il a donc été décidé de le faire évoluer pour répondre à de nouveaux objectifs parmi lesquels :

  • l'ouverture à de nouveaux réseaux de surveillance gérant des données de natures différentes (données géoréférencées, images et cartographie,.. ),
  • la prise en compte de données spatialisées et de fonctionnalités cartographiques,
  • l'amplification de la diffusion des données et des produits de valorisation auprès du public,
  • la simplification des échanges de données qualifiées entre partenaires nationaux (format SANDRE) et européens,
  • la complémentarité et la compatibilité avec d'autres systèmes d'information, ceux de l'Ifremer et d'autres systèmes environnementaux.

Dénommé Quadrige², le nouveau projet a démarré en juin pour trois ans. Il suivra différentes phases itératives, qui permettront l'intégration progressive à la fois de nouveaux réseaux comme REBENT (le réseau benthique qui se met en place), et la reprise des réseaux existant.

Quadrige ² s'inscrit dans la démarche nationale du SIE (Système d'Information sur l'Eau) coordonnée par le ministère de l'environnement. Il s'organise pour que l'ensemble des partenaires de l'Ifremer puisse participer et faire entendre leur voix lors de l'élaboration et de la conception du système.

Une organisation du projet a été définie dans ce but, elle variera dans le temps, en fonction des objectifs et de l'avancement. Globalement, on peut retenir la présence auprès de l'équipe de projet :

  • d'un comité directeur, qui initie et contrôle le projet,
  • d'un groupe de pilotage réunissant le panel le plus large d'utilisateurs externes à l'Ifremer (MEDD, DIREN, agences, universités, OIEau...),
  • du Comité Scientifique et Technique de la Surveillance de l'Ifremer qui agit comme un oeil extérieur à la fois sur le contenu et la conduite du projet.

Il est prévu que le projet suive cinq grandes étapes :

  • Etape 1 : 2004
    Objectifs : Organisation du projet.
  • Etape 2 : 2004 - 2005
    Objectifs : Etat des lieux - Rédaction et validation du cahier des charges. Rédaction des spécifications, puis définition et validation de l'architecture technique.
  • Etape 3 : 2005 - 2006
    Objectifs : Réalisation et mise en production d'une version 1 pour le réseau benthique (REBENT). Définition du contenu de la version 2.
  • Etape 4 : 2006 - 2007
    Objectifs : Reprise de données pour les réseaux choisis (réseaux de la Direction des Ressources Vivantes) - Réalisation et mise en production de la version 2 - Définition du contenu de la version 3.
  • Etape 5 : 2007
    Objectifs : Reprise de données de toutes les données Quadrige - Réalisation et mise en production de la version 3.

L'objectif est d'arriver en 2007 avec des outils et une base de donnée qui aient déjà été largement fiabilisés par deux itérations successives, sur des réseaux dont les données n'étaient pas bancarisées dans la première version. La bascule définitive s'effectuera donc au dernier moment entre l'ancien et le nouveau système.

Quadrige fut un outil novateur en son temps. Il va atteindre l'âge mur pour un système d'information et une retraite bien méritée l'attend en 2007. Son successeur est conçu pour durer, on ne peut qu'espérer qu'il fasse aussi bien !

 

fermer

Lire la suitelire