ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2004 > >

Résolution du parlement européen sur les incidences des sonars navals actifs à haute intensité

15/11/2004

Le parlement européen a approuvé le 28 octobre 2004 une résolution appelant les 25 Etats membres à instaurer un moratoire sur le déploiement des sonars navals actifs à haute intensité (acronyme anglais : LFAS) en attendant qu'une évaluation globale de leurs incidences sur les mammifères marins, les poissons et autres espèces marines soit réalisée.

L'opinion publique s’était inquiétée à la suite de plusieurs cas avérés d'échouages massifs de cétacés en Grèce, en 1996; aux îles Vierges des États-Unis, en 1998 et 1999; aux îles Canaries, en 1985, 1986, 1989 et 2002; aux Bahamas, en 2000; à Madère, en 2000; et sur la côte nord-ouest des États-Unis, en 2003, liés à l'utilisation de sonars actifs à haute intensité et moyenne fréquence dans des zones côtières. Des travaux scientifiques, tels que la lettre publiée dans la revue "Nature" en 2003 par 18 scientifiques européens, ont confirmé que les sons très intenses produits par les sonars navals actifs à haute intensité sont à l’origine d’hémorragies et d’échouages de mammifères marins. Il semblerait de plus que l’utilisation de tels sonars ait des répercussions sur les stocks de poissons.

 

fermer

Lire la suitelire