ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2005 > >

Contaminants et réchauffement climatique en Arctique

28/10/2005

"La zone Arctique connaît une élévation rapide de ses températures moyennes. C'est un des endroits de la planète le plus sensible au réchauffement climatique. Les spécialistes estiment qu'en raison de l'effet de serre, la température moyenne devrait se stabiliser entre 4 et 7 °C dès 2070, entraînant la fonte totale de la calotte glaciaire. Et d'ici quelques décennies (2050 d'après Environment Canada) les navigateurs devraient pouvoir bénéficier d'étés sans banquise. Cette disparition des glaces ouvrira de nouvelles voies de navigation qui relieront l'Océan Pacifique et l'Océan Atlantique. La première voie, appelée "passage du Nord-Ouest" longe les côtes Nord du Canada, la deuxième est le "passage du Nord-Est" qui longe les côtes de la Russie, enfin une troisième voie potentielle est le "Pont Arctique". Ces nouvelles routes permettront de gagner près de 10 000 km entre l'Europe et l'Asie par rapport au trajet actuel via Panama et le passage de plus gros cargos (jusqu'a 155 000 tonnes contre 70 000 tonnes au Panama). Ceci représente d'importantes économies pour les industries du transport maritime et promet un fort développement des régions du Nord du Canada (en particulier le port de Churchill, Manitoba) et de la Russie. Selon Robert Huebert, professeur d'Etudes Politiques à l'Université de Calgary et directeur adjoint du Centre d'Etudes Stratégiques et Militaires, la région Nord du Canada est négligée par le Gouvernement Fédéral alors qu'elle possède le plus long littoral et un potentiel de ressources important. Les événements climatiques amèneront la zone Arctique du Canada à faire face à de nouveaux défis internationaux. Il classe ces défis en trois catégories :

  • Litiges internationaux à propos du contrôle de la région arctique ;
  • Environnement : changement climatique, tempêtes de mercure, présence de polluants organiques persistants (POP) et de radionucléides (la plupart de ces contaminants sont transportés jusqu'au Nord par les courants atmosphériques et océaniques à partir de sources agricoles et industrielles situées plus au sud) et enfin, corollaire de la fonte des glaces, la disparition de presque toutes les espèces vivant sur la banquise ;
  • Sécurité: apparition d'un nouveau point d'entrée en Amérique du Nord nécessitant un contrôle.

D'après Robert Huebert, la situation dans la région arctique ne pose pas de problèmes dans l'immédiat mais le Canada devrait penser à une stratégie cohérente et globale afin de protéger au mieux ses intérêts, avant d'attendre qu'il y ait urgence. "

Extrait du BE Canada numéro 286 du 25/10/2005 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur :

http://www.bulletins-electroniques.com

Pour en savoir plus

Synthèse du deuxième rapport de l'évaluation des contaminants dans l'Arctique Canadien :

http://www.ainc-inac.gc.ca/ncp/pub/higsum_f.html

 

fermer

Lire la suitelire