ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2005 > >

Les accidents du travail maritime

10/10/2005

Le secrétariat d'Etat aux Transports et à la Mer a mis en ligne sur son site internet un rapport sur les accidents du travail maritime en 2003 et leur évolution depuis la fin des années 90.

La pêche est toujours en 2003 le secteur le plus touché par les accidents du travail maritime (ATM), que ce soit en nombre d'accidents ou en fréquence rapportée à une même population. Ainsi, sur les 3 769 déclarés, 2 100 (soit 55%) proviennent du secteur de la pêche qui devance de loin celui du commerce (33%) ou ceux de la conchyliculture (7%) et des services portuaires (5%).

En indice de fréquence, calculé à partir des effectifs de l'ENIM, le régime de sécurité sociale des marins, les résultats en 2003 sont respectivement de 97 accidents pour 1000 marins dans le secteur de la pêche, de 85 dans le secteur des services portuaires, 78 dans celui du commerce et 48 dans celui de la conchyliculture. La moyenne est de 84 accidents annuels pour 1000 marins, à comparer aux 40 accidents pour 1000 travailleurs pour les métiers terrestres, soit plus du double. La fréquence des ATM en mer est bien sûr beaucoup plus importante qu'à quai. Ainsi, pour la pêche, les trois quarts des accidents se produisent en mer où les mains sont le siège de lésions les plus fréquentes.

Les statistiques depuis 1999 montrent qu'à effectifs de marins constants, le nombre d'ATM a diminué, pour passer de 4 728 en 1999 à 3 769 en 2003. Mais, la diminution du nombre de pêcheurs, compensée par une augmentation des effectifs des autres secteurs, explique en partie cette évolution qui va néanmoins dans le bon sens.

Pour en savoir plus

Les accidents du travail, rapport et statistiques 2003 :

http://www.mer.gouv.fr/actualites2/06_editions/documents/stat_atm.pdf

 

fermer

Lire la suitelire