ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2005 > >

Oiseaux marins et pollution

17/08/2005

Des chercheurs canadiens ont découvert que les déjections d'oiseaux de mer, qui contiennent de fortes proportions de mercure et de DDT, constituent une source importante de pollution des lacs et étangs du nord du Canada. Les concentrations de produits chimiques relevées par les spécialistes étaient jusqu'a 60 fois plus élevées dans les étendues d'eau de l'île Devon, dans le Nunavut, que dans d'autres secteurs de l'Arctique. Des couches de sédiments d'une épaisseur de moins d'un centimètre ont été analysées l'été dernier à Cape Vera, 1.800 kilomètres au nord d'Iqaluit, sur la rive nord de l'île, où 20.000 fulmars boréals font leur nid chaque année. Ces échantillons ont révélé que le guano des oiseaux, contenant du mercure, du DDT, des BPC et des pesticides, glisse graduellement de falaises de 250 mètres de haut pour se retrouver dans les eaux environnantes.

Les fulmars se nourrissent de zooplancton, de calmar et de poisson dans l'océan Atlantique et tirent de leur nourriture les produits chimiques qui se retrouvent ensuite dans des écosystèmes relativement peu touches, a indique John Smol, professeur de biologie à l'Université Queen's de Kingston, en Ontario. Il y a certes des étangs dans l'Arctique qui contiennent plus de DDT et de mercure, cependant, les fulmars provoquent un "effet boomerang" : des polluants industriels que l'on croyait perdus dans l'océan a des centaines de kilomètres de la terre se retrouvent sur le continent et menacent des espèces terrestres. Les insectes aquatiques sont mangés par les oiseaux, les oiseaux sont mangés par les renards. Il est possible que nous ayons la une nouvelle façon pour les polluants de retourner dans l'écosystème terrestre. Cette étude est parue dans le journal Science du 15 Juillet 2005.

Extrait du BE Canada numéro 281 du 25/07/2005 rédigé par l'Ambassade de France au Canada. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur

http://www.bulletins-electroniques.com

Petit rappel historique : dans les années 1985-1990, la surveillance de la contamination chimique du littoral opérée par le RNO avait mis en évidence une augmentation de la contamination des huîtres par le lindane dans la baie de Roscanvel, en rade de Brest (points de prélèvement Roscanvel ou Persuel). A l'époque, l'hypothèse la plus vraisemblable de l'origine de cette contamination était les déjections des centaines de milliers d'étourneaux utilisant comme dortoir les petites îles de la baie (île Trébéron, île des Morts) et se nourrissant sur les champs de maïs traités du Finistère Nord. Faute d'étude spécifique, cette hypothèse n'a pu être vérifiée, et depuis les niveaux sont revenus à la normale.

20050817ToupinYFulmarB525 Fulmar boréal - Yvon Toupin

 

fermer

Lire la suitelire