ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2005 > >

Une coopération scientifique Corse - Sardaigne - Toscane sous l'égide de l'Europe

20/05/2005

Dans le cadre de deux projets européens (programme Interreg), une coopération entre la Corse, la Sardaigne et la Toscane est en cours. Il s'agit du projet "Analyse intégrée des systèmes côtiers (AISC)" et du projet "Monitorage de la qualité de l'eau et de l'environnement marin (MONIQUA)". Cette coopération a récemment pris un tour très concret avec l'organisation de deux rencontres de scientifiques à l'initiative du Laboratoire Environnement Ressource Provence - Azur - Corse d'Ifremer

  • Un séminaire AISC qui a rassemblé une vingtaine de participants, dont une dizaine de partenaires italiens à Bastia le 28 avril. Approuvé par l'Union européenne en juillet 2004 et par la collectivité territoriale de Corse en mars 2005, le proje AISC a débuté le 1er janvier 2005 pour une durée de 30 mois, et un coût global de 240 000 euros (financés à 80 % par le Feder et la Collectivité Territoriale de Corse). L'étude, dont les mesures de terrain débutent en juin 2005 sur l'île d'Elbe, consiste à évaluer les apports des bassins versants sur la dégradation des biocénoses benthiques, ciblée principalement sur les phanérogames et la macro-faune benthique. Son originalité consiste en un couplage entre végétations terrestre et marine, vu sous l'angle de l'impact des pressions anthropiques. La composante terrestre est étudiée par le "Consortium Pise Recherche", représenté par 3 laboratoires de l'Université de Pise et l'Ifremer (avec la participation de l'Université de Corse) pour la composante marine. A cette occasion, l'outil de vidéo sous-marine "Prisme" sera utilisé.

  • Un séminaire MONIQUA qui s'est tenu les 11 et 12 mai près d'Alghero (nord-ouest de la Sardaigne) au "Porto Conte Ricerche". Ce projet consiste à valider les outils "moules" et "posidonies" pour la bio-surveillance du littoral et à comprendre les mécanismes d'accumulation en tenant compte du compartiment sédimentaire (analyses de contaminants dans les sédiments) et eau (analyse des fractions bio-disponibles pour les métaux lourds grâce à l'utilisation de capteurs passifs). Ce séminaire a rassemblé une vingtaine de personnes appartenant aux 3 régions. Il a permis de confronter les résultats obtenus au cours des 2 premières années (sites de Canari au Cap Corse et de Porto Torres au nord de la Sardaigne) et de préparer la campagne toscane qui sera réalisée près de Livourne. Elle utilisera l'infrastructure RINBIO (avec les navires L'Europe et Tethys 2). D'un montant de 350 000 euros sur 4 ans (financé à 80% par le Feder et la Collectivité Territoriale de Corse), ce projet se terminera fin 2006. Il inclut la participation de l’Université de Corse, déjà associée à l’Ifremer dans le cadre d’un Groupement de Recherches, le GdR "Corse".
20050520prismeleger525 Photo Gilles Hervé / Ifremer - Système de vidéo et prise de vue remorqué à partir d'une embarcation légère. La visualisation se fait à bord en temps réel et peut être ensuite rejouée grâce à un système d'enregistrement embarqué.

Pour en savoir plus

Sur MONIQUA et le GdR ''Corse :

http://www.ifremer.fr/envlit/documentation/documents.htm#divers

Sur le Laboratoire Environnement Ressource Provence - Azur - Corse d'Ifremer :

http://www.ifremer.fr/deltl/

Sur le réseau de surveillance RINBIO :

région > Provence Alpe Côte d'azur > Qualité > RINBIO

 

fermer

Lire la suitelire