ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2006 > >

Gymnodinium chlorophorum : une algue microscopique bien visible depuis l'espace

02/10/2006

20061001GymnoChloLassus125.jpg

Dans le cadre de la surveillance REPHY, le laboratoire Ifremer Environnement Ressources de Concarneau a dénombré ces dernières semaines dans les eaux côtières de l'ouest Finistère, des concentrations importantes de cellules de Gymnodinium chlorophorum, dinoflagellé non toxique, qui se traduisent par des colorations vertes de l'eau. Celles-ci ont été signalées à plusieurs reprises par des plaisanciers. Repéré pour la première fois en 1982, Gymnodinium chlorophorum se développe toujours en été ou au début de l'automne. Sa dernière apparition datait de 2001 en Bretagne sud, de mi-août à mi-octobre selon les secteurs.

Parallèlement à ces observations de terrain, des images satellites spécialement élaborées pour observer le phytoplancton marin ont montré une teneur élevée en chlorophylle en Iroise en relation avec ces colorations et ces fortes concentrations. Elles ont même permis de détecter à cette occasion un autre bloom à Gymnodinium chlorophorum en Bretagne sud, qui a ensuite été confirmé par le laboratoire Environnement ressources Ifremer de La Trinité-sur-Mer.

La méthode d'estimation du phytoplancton depuis l'espace consiste à mesurer l'atténuation de la lumière solaire rétro-diffusée dans le bleu. La propriété essentielle du pigment chlorophyllien est d'absorber le rayonnement solaire dans les longueurs d'onde du bleu, d'où la dominance verte des eaux côtières. Nausicaa/Marcoast, un site spécialisé dans la mise à disposition d'images du phytoplancton au jour le jour, est accessible à divers types d'utilisateurs sur le site Ifremer.

20061001Chl_20060925_525

Pour en savoir plus

Un document récent sur le réseau REPHY :

Rephy simplifié
Journées REPHY 2006 / Ifremer, mars 2006 - Document Pdf, 8 Mo

 

fermer

Lire la suitelire