ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2007 > >

De l'éolien dans l'estuaire de la Tamise

07/02/2007

20070207eoliennesalm Photo : Alain Le Magueresse / Ifremer

"Le gouvernement britannique a donné son accord, le 18 décembre 2006, à la construction de deux parcs éoliens offshore de haute capacité dans l'estuaire de la Tamise. Il s'agira au total d'une capacité de près de 1300 MW d'ici quelques années, assez pour approvisionner en électricité près d'un million de foyers britanniques (un tiers des foyers londoniens). De plus, cela entraînera un abattement de plus de 2 millions de tonnes des émissions de CO2.

Ainsi, David Miliband, Ministre de l'environnement, de l'alimentation et des affaires rurales, et Alistair Darling, Ministre du commerce et de l'industrie, ont donné leur feu vert aux projets London Array d'une capacité de 1000 MW et Thanet de 300 MW. Ces deux projets s'inscrivent dans le programme britannique de démonstration de l'éolien offshore, en deux étapes :

étape 1 : plusieurs projets de faible capacité (entre 60 et 108 MW) sont développés ; il s'agit d'une phase d'apprentissage pour les entreprises du secteur énergétique. Cette phase est entamée depuis plusieurs années.

étape 2 : des parcs de forte capacité sont implantés dans trois régions principales (l'estuaire de la Tamise, le Greater Wash sur la côte Est de l'Angleterre et le nord du Pays de Galles) avec un potentiel cumulé de 5 à 7 GW. Cette phase va débuter en 2007, notamment à travers la mise en place des projets London Array et Thanet.

Il faut noter qu'actuellement la puissance éolienne installée sur le territoire britannique s'élève à 1660 MW en onshore et seulement 304 MW en offshore.

Malgré l'importance du parc éolien et ses retombées économiques potentielles, le projet London Array a été confronté à de multiples obstacles. Des impacts potentiels sur la faune aviaire ont été dénoncés par RSPB (Royal Society for the Protection of Birds). La mise en place de ce parc éolien offshore se fera donc en plusieurs phases (l' autorisation gouvernementale prévoit l'installation en première phase de seulement 175 turbines et l'observation de leur impact environnemental).

Extrait du Royaume-Uni numéro 73 (6/02/2007) rédigé par l'Ambassade de France au Royaume-Uni. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur :

http://www.bulletins-electroniques.com

Pour en savoir plus

Sur le Projet London Array :

http://www.londonarray.com

Sur le projet Thanet :

http://www.warwickenergy.com/thanet.htm

 

fermer

Lire la suitelire