ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2004 > >

Rapport de la DATAR sur les "Objectifs et nouveaux outils de la politique du littoral"

22/09/2004

L'association nationale des élus du littoral (ANEL) et l'association "Rivages de France" ont organisé les 10 et 11 septembre 2004 à Merlimont (62) une journée d'étude avec deux tables rondes sur les thèmes de :

  • la nécessaire mobilisation des collectivités territoriales en faveur d'un milieu particulièrement vulnérable,
  • quelles perspectives d'évolution ? des outils de gestion, des ressources financières...

François Philizot, directeur adjoint au délégué de la DATAR, qui y intervenait pour parler des "Objectifs et nouveaux outils de la politique du littoral" a remis en séance le rapport "Construire ensemble un développement équilibré du littoral" établi par l'équipe de développement régional de la Délégation avec l'appui d'experts. En préambule, il a rappelé quelques traits de la conjoncture actuelle et des prévisions d'évolution :

  • le littoral est de plus en plus attractif : 7 millions de lits touristiques ;
  • c'est un patrimoine unique avec de gros déséquilibres mais vulnérable et fragilisé par la fréquentation ;
  • les communes littorales, avec 4% du territoire métropolitain accueillent 5,8 millions de personnes, avec une croissance démographique supérieure à celle du reste de la France mais un chômage supérieur de 5% à la moyenne nationale et une précarité de l'emploi ; la densité de population est deux fois et demie supérieure à la densité nationale : 272 habitants/km 2 contre 108. Les départements littoraux pourraient accueillir 3,4 millions d'habitants supplémentaires d'ici 2030.
  • ¼ de l'immobilier français est construit sur le littoral. Cela représente une forte pression immobilière de 3,7 millions de m 2 construits par an.
  • l'attractivité du littoral se diffuse vers l'arrière pays. La notion de bande littorale a tendance à s'élargir vers l'arrière pays ;
  • le tourisme y est la première activité économique. Néanmoins, c'est un espace très industriel, en croissance de loin supérieure à la moyenne nationale ;
  • l'agriculture et la pêche ont un rôle primordial car structurant mais sont en difficulté ;
  • les conflits d'usage causés par le tourisme sont importants.

C'est un espace très diversifié avec des caractéristiques par façade :

  • Manche-mer du Nord qui a une population jeune avec un excédent migratoire négatif. Cette façade doit réussir sa reconversion industrielle ;
  • Bretagne - Atlantique, façade très attractive et bien équilibrée qui devrait mieux articuler ses activités ;
  • Méditerranée, marquée par une forte densité de population, mais âgée. Cette zone très touristique a une activité industrielle en croissance (électronique). Elle doit dépasser le tout résidentiel ;
  • DOM, avec une population jeune en forte croissance. Il est urgent d'accompagner son développement.

Les modalités d'intervention de l'Etat doivent évoluer. Les objectifs d'une politique de développement durable du littoral devraient permettre dans les années à venir :

  • de garantir un environnement de qualité, en renforçant les instruments de protection des espaces non encore urbanisés, intégrer l'environnement dans les politiques sectorielles ;
  • accompagner la croissance démographique et maîtriser la pression foncière, avec par exemple la création d'établissements publics fonciers ;
  • développer des économies diversifiées, adaptées aux besoins des populations et aux spécificités du littoral ;
  • promouvoir l'identité du littoral et la mise en valeur de son patrimoine maritime.

Cette politique doit s'exprimer à partir de 10 recommandations :

  • e plus opposer la terre et la mer
  • la mise en valeur de l'espace littoral en prenant en compte les spécificités de chaque façade maritime
  • construire une approche globale du développement littoral, favorisant la gestion intégrée des zones côtières
  • donner une impulsion nationale
  • assurer une mobilisation de niveau régional
  • s'appuyer sur les volontés locales et le travail en partenariat
  • simplifier le paysage administratif
  • développer les expérimentations
  • mieux connaître le littoral
  • développer la formation et la recherche dans le domaine maritime.

Le rapport "Construire ensemble un développement équilibré du littoral", mis en ligne sur le site de la Datar, a été un des éléments de base pour la préparation du Comité interministériel d'aménagement et de développement du territoire (CIADT) du 14 septembre 2004. La première partie dresse un état des lieux de la situation de l'espace littoral et de ses principales évolutions. Il s'appuie, notamment pour la prospective démographique sur des projections de l'Insee pour 2050. Les deuxième et troisième parties détaillent les objectifs d'une politique de développement durable du littoral, puis les principes et les outils des démarches permettant une gestion intégrée adaptée à la prise en compte de ces enjeux.

Pour en savoir plus

Le rapport "Construire ensemble un développement équilibré du littoral"

http://www.datar.gouv.fr/Datar_Site/DATAR_Actu.nsf/5d6f4fe925592aeec1256591003f98f8/
afefe4557499b22bc1256f0a003e0fb2/$FILE/DatarRLittoral.pdf

 

fermer

Lire la suitelire