ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2005 > >

Etat sanitaire des eaux de baignade en mer et en eau douce en 2004

16/06/2005

Le ministère de la Santé a mis en ligne sur son site internet le bilan de la qualité des eaux de baignade en mer et en eau douce relevée par les Directions Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) au cours de la saison balnéaire 2004.

Chaque année depuis 1972, le ministère chargé de la Santé assure le contrôle sanitaire des eaux de baignade des zones fréquentées par le public. Les programmes de surveillance sont déterminés par les DDASS, en relation avec les services communaux, les laboratoires d'analyses agréés et les gestionnaires des zones de baignade. Ils se déroulent en général, pour les baignades en eau de mer, du 15 juin au 15 septembre en métropole, et sur toute l'année dans les DOM.

La qualité des eaux de baignade est évaluée sur la base des instructions de la directive européenne 1976/160/CEE qui prend en compte :

  • des paramètres microbiologiques, indicateurs de pollution fécale (coliformes et streptocoques). En cas de pollution avérée, d'autres germes (salmonelles, entérovirus) peuvent être recherchés ;
  • des paramètres physico-chimiques faisant l'objet d'une évaluation visuelle ou olfactive (présence d'huiles, de résidus goudronneux ...). Ces derniers, dénommés paramètres esthétiques, indiquent si l'aspect de l'eau donne envie de s'y plonger ou non.

A partir de ces analyses, les sites de baignades sont classés en quatre catégories (cf. le site du ministère) : Eau de bonne qualité (A), Eau de qualité moyenne (B), Eau pouvant être momentanément polluée (C) et Eau de mauvaise qualité (C) qui doivent être interdites à la baignade l'année suivante. Les eaux classées en catégories A ou B sont conformes aux normes européennes.

En 2004, 649 communes des 29 départements côtiers français ont fait l'objet d'une surveillance sanitaire, avec en moyenne 2,9 points de surveillance par commune (alors que pour les 1 222 sites de baignades en eau douce, il n'existe généralement qu'un point de surveillance par commune). Ce sont donc au total 1872 points qui furent régulièrement contrôlés en 2004 sur le littoral.

Le bilan du ministère de la Santé qui donne pour chacun des 1872 points son classement, montre que :

  • la qualité de l'eau de mer de 1 301 points (70,32 % des points communs aux années 2003 et 2004) est restée stable ; la qualité de l'eau de 1 297 points est conforme aux normes de la directive (catégories A et B) ;
  • la qualité de l'eau de mer de 341 points (18,4 %) s'est altérée ; la qualité de l'eau de 288 points est passée de catégorie A en B mais est restée conforme à la directive ;
  • la qualité de l'eau de 185 points (10 %) s'est améliorée ; l'eau de 27 points (parmi les 185) est devenue conforme à la directive en passant de catégorie C en A ou B.
20050616bain1952

Pour en savoir plus

L'état sanitaire des eaux de baignade en mer et en eau douce - résultats 2004 :

http://baignades.sante.gouv.fr/htm/rapports/synthese/rapport2004.pdf

Le site SISE-Baignades du ministère de la Santé :

http://baignades.sante.gouv.fr/

La qualité des eaux de baignade européennes en 2004 :

La qualité des eaux de baignade européennes en 2004

 

fermer

Lire la suitelire