ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2006 > >

Pollution par hydrocarbures dans l'estuaire de la Loire

12/01/2006

Le 4 janvier 2006, à 20h30, deux navires méthaniers sont entrés en collision dans le port de Donges : le Sigmagas, victime d’une avarie de barre en quittant son poste d’amarrage devant la raffinerie Total, a percuté le Happy Bride. L’une des cuves du Happy Bride, contenant 60 tonnes de fioul lourd destiné à la propulsion, a été fendue par le bulbe du Sigmagas, et 30 tonnes de fioul environ se sont répandues dans l’estuaire. Le plan « minipol » a immédiatement été déclenché, et la Préfecture de Loire-Atlantique a mis en place une cellule de vigilance et de suivi à laquelle est associé l’Ifremer.

Le CEDRE a procédé à l’analyse du fioul le 6 janvier 2006 : il s’agit d'un produit lourd (densité : 0,993) et visqueux (viscosité : 27 200 cSt à 10°C), qui se dépose sous forme de boulettes et galettes.

20060112estuairefioul525 Galette de fioul - photo Jean-Pierre ALLENOU / Ifremer

Ce même jour, la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS 44) et l’Ifremer ont procédé à des prélèvements de coquillages destinés à établir le « point zéro » de la contamination par les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP). Ces échantillons sont analysés par l’IDAC (Institut Départemental d’Analyse et de Contrôle) de Nantes.

Dans le cadre du Réseau National d’Observation de la qualité du milieu marin (RNO) - données accessibles sur Résultats > téléchargement - l’Ifremer suit le niveau de la contamination chimique à la pointe de Chemoulin. Sur ce point, le niveau de contamination s’établit autour de 100 µg.kg-1 poids sec pour la somme des 16 HAP utilisés couramment pour évaluer la contamination par les hydrocarbures, la valeur-guide édictée par l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) étant de 500 µg.kg-1 poids sec.

Des survols par hélicoptère ont lieu régulièrement depuis l’accident, et indiquent que l’essentiel de la pollution se situe dans l’estuaire, entre Cordemais et Paimboeuf. Depuis le 8 janvier 2006, la pollution se dirige vers la sortie de l’estuaire et quelques boulettes de fioul ont été repérées dans la partie sud de l’estuaire, à St-Brévin-les-Pins. Les opérations de dépollution ont démarré le 10 janvier 2006.

20060124carte_estuaire525 Localisation des points de prélèvement de coquillages et résultats des analyses - janvier 2006 - Ifremer

La Préfecture de Loire-Atlantique a pris un arrêté d’interdiction de la pêche à pied de loisir pour tous les coquillages entre la plage de Villès-Martin et la pointe de Penchâteau. L’Ifremer est chargé par la Préfecture de Loire-Atlantique de poursuivre les prélèvements de coquillages sur les concessions ostréicoles situées dans le secteur de La Plaine-sur-mer. Ce suivi est harmonisé avec la surveillance organisée par la DDASS 44 sur les gisements naturels, fréquentés essentiellement par les pêcheurs de loisir à cette période de l’année.

C’est pour l’avifaune que la situation semble la plus inquiétante bien qu’il n’y ait pas de pollution massive et donc peu d’engluement. La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) de Loire-Atlantique estime que près de la moitié des 32 000 oiseaux hivernant actuellement dans la réserve maritime de l’Estuaire de la Loire a été souillée par les hydrocarbures. Elle craint des mortalités liées à la perte d’étanchéité du plumage et à l’intoxication de particules de fioul lorsque les oiseaux lissent leur plumage.

Contacts Ifremer : Helene.Oger.Jeanneret@ifremer.fr , Gilles.Ratiskol@ifremer.fr

Pour en savoir plus

Sur le CEDRE :

http://www.le-cedre.fr/

Sur la surveillance des HAP par le RNO :

Surveillance > Contaminats chimiques > Bilan

Le site de la LPO :

http://www.lpo.fr/

 

fermer

Lire la suitelire