ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2006 > >

Suivi du décret sur les "matériaux marins (granulats)"

24/10/2006

A l'occasion de la parution du décret 2006-798 du 6 juillet 2006 concernant les matériaux marins (granulats), le ministère de l'Industrie a choisi le centre Ifremer de Brest pour tenir, le 21 septembre dernier, une réunion d'information à l'attention des acteurs publics et privés de cette filière. La réunion a rassemblé une centaine de participants et s'est déroulée en deux temps :

  • la matinée était destinée aux services de l'État (Secrétariat Général de la Mer, préfectures maritimes, préfectures des départements métropolitains à façade littorale, Affaires maritimes, Environnement, Industrie, Équipement) ;
  • l'après-midi, la présentation s'est élargie aux entreprises et aux bureaux d'études.

L'Ifremer était représenté par ses experts (géologie-ressources minérales, halieutique, environnement) impliqués, pour le compte de l'État, dans la fourniture d'avis sur les demandes de concession d'exploitation. Cette réunion a été l'occasion de rappeler l'historique et la situation actuelle de l'action "granulats marins" au sein de l'Ifremer. En effet, dès 1969, démarre le programme "Sables et graviers marins" qui a pour objectif l'inventaire des ressources en matériaux sur le plateau continental français. D'abord métropolitain, l'inventaire s'étendra ensuite aux Antilles à partir de 1985. Dans l'organisation actuelle d'Ifremer, il existe un programme "Ressources minérales et énergétiques" dans le thème "Exploration et exploitation des fonds océaniques". Ce programme abrite, en liaison étroite avec la cartographie du plateau continental, l'action "granulats" déclinée en trois volets :

  • un projet de recherche traitant des impacts des extractions sur le littoral ;
  • une étude, pour le compte du Ministère de l'Industrie, visant à identifier des zones de moindre contrainte pour l'exploitation des granulats en Manche orientale et sur la façade atlantique entre la Loire et la Gironde ;
  • la fourniture d'avis sur les dossiers de demande d'exploitation.

.

 

fermer

Lire la suitelire