ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Glossaire > A > aplysie ou lièvre de mer, ou limace de mer >

Retour Imprimer

Glossaire

aplysie ou lièvre de mer, ou limace de mer

Aplysia spp.

Mollusque gastéropode de l'ordre des opisthobranches. Son manteau recouvre complètement une coquille cornée rudimentaire. Sa tête porte 4 tentacules dont deux plats et triangulaires s'étendent en avant et les deux autres sont relevés obliquement en arrière (--> oreilles). Elle possède des branchies internes.

L'aplysie peut atteindre 60 cm pour plus d'un kg. Elle se déplace en rampant sur le fond et se nourrit de toutes sortes d'algues de 0 à 20 m de profondeur. Sa chair est toxique (--> phycotoxines). Elle est capable de secréter un liquide violet vénéneux quand elle se sent dérangée (d'où l'appellation de pisse-vinaigre qui lui est parfois donnée).

L'aplysie est capable de nager en utilisant comme des ailes les expansions latérales de son manteau.

Sept espèces d'aplysies sont présentes sur le littoral français.

Nota : l'aplysie, par le faible nombre de ses axones, a servi de modèle biologique simple dans l'étude des mécanismes de la mémoire. (ν)

En savoir plus

Plusieurs espèces d' aplysies sont présentes en Bretagne depuis longtemps, mais leur abondance s'accroît depuis quelques années comme en témoignent les nombreuses questions des internautes depuis au moins 3 ans. D'une façon générale, les trois espèces les plus citées sur les côtes françaises sont

Aplysia punctata qui peut atteindre 15 à 20 cm selon les auteurs, qui se reproduit en mai, période à laquelle on peut la rencontrer dans la partie supérieure de l’infra-littoral où sont les algues qu’elle consomme - sa teinte donne plus l'impression d'un maillage ou veinage où blanc et foncé imbriqués (le foncé pouvant être vert, brun, rouge ou noir). Les parapodes sont jointifs assez haut en arrière. L'espèce punctata est citée comme très commune à Guernesey en 1999 et sur les côtes de l'Angleterre

Aplysia depilans plutôt brune ou brun-vert à tâches blanches plus ou moins grandes - 15-20cm voire jusqu'à 20-30 cm selon les auteurs - les parapodes sont également jointifs assez haut en arrière. L'espèce depilans semble citée comme nouvelle à Guernesey en 1999 par Horton

Aplysia fasciata qui peut atteindre 30 à 40 cm qui se reproduirait en octobre et souvent rencontrée dans le bassin d’Arcachon. Elle peut nager en pleine eau et parfois en surface. Elle présente de larges parapodes non soudés en arrière et une bordure rouge-pourpre des parapodes dans la lumière... L'espèce fasciata est citée comme très rare visiteuse dans les îles britanniques

La détermination des aplysies n'est pas évidente, la couleur étant éminemment variable. Des échantillons reçus en septembre 2007 ont été identifiés comme Aplysia depilans.

Plusieurs internautes nous ont signalé cette automne de fortes occurrences de lièvres de mer s'échouant sur les grèves de Belle-Île ou sur la côte entre Damgan et Pénerf, mais les photos d'individus morts ne permettaient pas la détermination...

En 2005, celles aperçues dans les parages s'apparentaient plutôt à la grande espèce Aplysia fasciata étant donné la taille, l'allure nageuse et la période tardive d'apparition

Enfin les 3 espèces existent dans l'inventaire 2000 de la faune et de la flore de Roscoff et seulement 2 dans l'inventaire 1951 ( depilans et punctata).

(D'après correspondance avec Anne-Geneviève Martin)

 

fermer

fermer

Lire la suitelire