ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Pointe de Barfleur
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Basse-Normandie

Accueil > Votre région > Basse-Normandie > Activités > Conchyliculture > Nécessité de gestion des bassins >

Conchyliculture

Nécessité de gestion des bassins

Introduction Histoire Biologie et physiologie Gestion des bassins Ostréiculture Mytiliculture Vénériculture Côte Ouest Cotentin Côte Est Cotentin Calvados

Pour des raisons diverses, sociales et économiques, une situation de surexploitation des ressources trophiques prévaut depuis de nombreuses années dans les bassins compris entre les estuaires de la Gironde et de la Loire. Ce déséquilibre se traduit par une pousse lente des mollusques, par une faible qualité des produits (dans le sens "remplissage de la coquille") et donc par un mauvais rendement d’élevage.

En Normandie, forts de l’expérience malheureuse de ces bassins, les professionnels et les administrations responsables se sont très rapidement tournés vers les scientifiques de l’ISTPM (Institut Scientifique et Technique des Pêches Maritimes) puis de l’IFREMER pour tenter d’optimiser la rentabilité des élevages en ne dépassant pas les limites trophiques de chaque bassin.

Les premières données à acquérir ont naturellement porté sur le niveau des stocks en élevage qui est évalué tous les cinq ans depuis 1990. Ces données ont été obtenues à partir de photographies aériennes suivies par des échantillonnages sur les parcs et en atelier. Les dernières évaluations de stock datent de 2000.

A la suite de ces dénombrements, des études très ciblées ont été initiées afin de tester l’impact du niveau de ces stocks sur leur propre rentabilité, en terme de croissance et d’engraissement. Un même lot d’huîtres creuses a donc été mis en élevage sur un grand nombre de points de suivi répartis sur l’ensemble des bassins du département de la Manche. En fin d’élevage, des mesures biométriques et biochimiques portant sur la croissance et l’engraissement des mollusques ont été réalisées, la donnée la plus significative étant le poids de chair lyophilisé (car il traduit à la fois la croissance et la qualité de la partie consommable de l’animal).

Conditions de croissance et d engraissement des mollusques Zoom fenetre Conditions de croissance et d’engraissement des mollusques - source : Ifremer

En relation étroite avec la dérive résultante des courants côtiers, les conditions de croissance et d’engraissement des mollusques décroissent du Sud vers le Nord comme le montrent les graphiques ci-contre réalisés en fin d’élevage pour les deux côtes.

Relation entre les stocks conchylicoles et la croissance des mollusques Zoom fenetre Relation entre les stocks conchylicoles et la croissance des mollusques le long de la Côte Ouest du Cotentin - source : Ifremer

Ce phénomène est très probablement lié à l’augmentation cumulée du niveau des stocks. Cette graduation montrait donc que le niveau optimal des stocks (cf. carte partie conchyliculture) était atteint, voire dépassé dans ce département compte tenu des objectifs de rentabilité affichés par les professionnels.

Sources :
KOPP J., 2000, Atouts et contraintes de la conchyliculture normande 2-La Côte Est du Cotentin, DRV/RA /LCN 2000-57, Port en Bessin, 205p.
KOPP J., JOLY J.P., LE GAGNEUR E. & RUELLE F., 1998, Atouts et contraintes de la conchyliculture normande 1-La Côte Ouest du Cotentin, DRV/RA/RST/98-03 Port en Bessin, 240 p.

Eau Seine Normandie / Conseil général du Calvados / Conseil général de la Manche / Région Basse-Normandie

 

fermer

Lire la suitelire