ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Pointe de Barfleur
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Basse-Normandie

Accueil > Votre région > Basse-Normandie > Activités > Les services > La SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) dans les départements bas-normands >

Les services

La SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) dans les départements bas-normands

Direction Régionale des Affaires Maritimes de Basse-Normandie et Direction Départementale des Affaires Maritimes du Calvados Services de surveillance maritime de la douane La Marine Nationale en Basse-Normandie Le CROSS de Jobourg La SNSM

Structure et présentation

Les sauveteurs en mer sont regroupés depuis 1967 au sein d'une association régie par la loi de 1901, reconnue d'utilité publique. La SNSM est née de la fusion de deux anciennes Associations de Sauvetage : la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés (créée en 1865) et la société des Hospitaliers Sauveteurs Bretons (créée en 1873). En métropole et dans les DOM, elle regroupe 223 stations de sauvetage réparties sur toutes les côtes de France et dans les DOM (dont certaines sont permanentes et d'autres seulement estivales) et 31 centres de formation.

Mission

La SNSM a pour vocation de secourir bénévolement et gratuitement les vies humaines en danger, en mer et sur les côtes. Les trois activités opérationnelles sont les suivantes : le sauvetage au large effectué par les Sauveteurs embarqués bénévoles, la formation de Nageurs-Sauveteurs volontaires qui assurent la sécurité des plages et la prévention des risques liés à la pratique de la mer.

Structures départementales et moyens en Basse-Normandie

La SNSM dans chaque département normand est dirigée par un délégué départemental qui représente la société auprès des différentes autorités et contrôle l'activité opérationnelle. Il est assisté par un adjoint chargé de la surveillance des plages et de la gestion des nageurs-sauveteurs. Les moyens opérationnels dont chaque délégué départemental dispose sont les suivants :

Pour la Manche

La SNSM de la Manche gère 21 stations réparties sur le littoral depuis Saint Vaast la Hougue jusqu'au Mont Saint Michel (20 stations permanentes et une station saisonnière à St Pair). Les stations sont équipées de canot "tout temps" (trois canots basés à Barfleur, Goury et Granville), soit de vedettes (sept vedettes basées à Saint Vaast la Hougue, Dielette, Gouville, Blainville, Barneville-Carteret, Saint Martin de Bréhal et Jullouville), soit enfin de canots pneumatiques semi-rigides (ou autres moyens plus légers) pour les autres stations. Un centre de formation de nageurs sauveteurs est également installé à Saint Martin de Bréhal.

Canot SNSM de Barfleur à quai (photo LERN) Canot SNSM de Barfleur à quai (photo LERN)

Les stations et le centre de formation fonctionnent avec l'aide de 350 sauveteurs, administratifs et formateurs, tous bénévoles. Le budget annuel de fonctionnement de l'ensemble des stations s'élève à environ 350 000€. Le financement en est assuré pour 15% par des subventions du Conseil Général et de certaines collectivités locales. Le surplus doit être recherché auprès des entreprises ou particuliers sous forme de dons. Les investissements lourds sont subventionnés pour moitié par le Conseil Général et le Conseil Régional et pour moitié par la SNSM.

Sur l'ensemble des sauvetages qu'il est chaque année nécessaire d'organiser sur les côtes du département de la Manche, la SNSM en réalise environ les deux tiers. C'est ainsi qu'en moyenne, la SNSM réalise 200 interventions annuellement (60% d'entre-elles entre le 15 juin et le 15 septembre) ; plus de 100 bateaux sont assistés et plus de 300 personnes secourues. Ces interventions concerne essentiellement la plaisance à voile et à moteur ainsi que l'assistance aux personnes isolées à basse mer. La côte Ouest du département, notamment les secteurs de Granville et Chausey ainsi que la baie du Mont Saint Michel, est une zone d'activité importante et en augmentation chaque année. Notons enfin qu'une centaine de jeunes nageurs sauveteurs, formés par la SNSM, sont mis à disposition des maires pour surveiller 16 plages du département.

Pour le Calvados

La SNSM du Calvados gère un nombre total de 9 stations permanentes réparties de Honfleur à Isigny. Ces stations sont implantées à Honfleur, La Touque, Trouville, Dives-sur-Mer, Ouistreham, Courseulles, Port-en-Bessin, Grandcamp-Maisy et Isigny-sur-Mer. Le canot de Ouistreham est amarré dans l'avant port et n'échoue jamais : de ce fait, il peut sortir à tous niveaux de marées, même pendant les plus basses mers de vives eaux. Les embarcations appareillent dans les 15 à 20 minutes qui suivent l'appel du CROSS Jobourg.

Poste de surveillance et de sauvetage de Luc-sur-Mer (photo LERN) Poste de surveillance et de sauvetage de Luc-sur-Mer (photo LERN)

En plus de ces stations permanentes, la SNSM du Calvados arme 18 stations saisonnières pendant la période estivale. Le personnel de ces stations est composé d'une centaine de nageurs sauveteurs formés dans l'un des centres de la SNSM ; il est mis à disposition des municipalités qui en font la demande pour la surveillance des plages. Ces sauveteurs interviennent uniquement dans la bande des 300 mètres qui correspond au secteur dévolu aux municipalités.

.

Source : SNSM

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus, consulter les sites web :

SNSM, Les sauveteurs en mer

SNSM Département de la Manche

SNSM Département du Calvados

Eau Seine Normandie / Conseil général du Calvados / Conseil général de la Manche / Région Basse-Normandie

 

fermer

Lire la suitelire