ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Pointe de Barfleur
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Basse-Normandie

Accueil > Votre région > Basse-Normandie > Activités > Tourisme et plaisance > Pêche de plaisance >

Tourisme et plaisance

Pêche de plaisance

Le tourisme bas-normand La baignade Ports de plaisance Pêche de plaisance

Frise coquillages

 

La pêche de loisirs est une activité très appréciée en Basse-Normandie. Elle se pratique sous deux formes :

  • La pêche à partir d'un bateau : les plaisanciers doivent posséder un titre de navigation.
  • La pêche à pied : elle se pratique sur l'estran lorsque la marée descend et particulièrement lors des grandes marées. Cette pêche ludique permet de ramasser de nombreuses espèces de coquillages (coque, praire, palourde, moule, bigorneau, couteau) et de crustacés (crevette grise, étrille, bouquet, tourteau, homard) voire de poissons (équille) (cf. carte).

Le littoral est un milieu fragile dont la pérennité dépend en grande partie du respect de quelques règles simples :

  • Pêcher en perturbant le moins possible le milieu de vie des organismes : remettre les pierres retournées est essentiel afin de ne pas modifier les conditions environnementales des organismes vivants à la lumière ou à l'obscurité ;
  • Pêcher uniquement pour sa consommation familiale ;
  • Connaître les tailles minimales de capture pour chaque espèces,
  • Conserver uniquement les plus beaux spécimens et remettre délicatement à l'eau les individus les plus petits,
  • Respecter les dates d'autorisation et d'interdiction de certaines pêches ;
  • Utiliser uniquement les instruments et engins autorisés par la réglementation ;
  • Vérifier la salubrité de votre lieu de pêche (classement en zone A, B, C ou D) auprès de votre municipalité, sachant que la pêche aux coquillages est interdite en zones C et D ;
  • Ne pas colporter, exposer ou vendre sa pêche ;
  • La pêche dans les concessions (huîtres et moules) est soumise à des réglementations qui diffèrent en fonction des départements, il est par conséquent préférable d'avoir l'accord préalable des professionnels.

De plus, il est essentiel de s'informer sur les dangers des endroits de pêche, les horaires de marée et leurs cœfficients (sans oublier d'emporter une montre) et les prévisions météorologiques (évitez les temps d'orage ou de brume et n'oubliez pas la boussole).

Les arrêtés réglementant la pêche à pied sont du ressort de la direction départementale des Affaires Maritimes. Il convient donc de se renseigner auprès des dits services afin de bien vérifier les textes en vigueur.

Les services santé/environnement de la DDASS réalisent un suivi des coquillages de pêche récréative et plus précisément sur les bivalves filtreurs : coques, moules, huîtres et palourdes. Trois types de suivis sont réalisés :

  • Un suivi microbiologique ( Escherichia coli, streptocoques fécaux, salmonelles) ;
  • Un suivi des métaux (plomb, cadmium et mercure) ;
  • Un suivi de la radioactivité (spectrométrie gamma, strotium, activité beta totale, potassium 40) ;
  • Les résultats de ces suivis sont présentés sur le site de la DDASS de la Manche.

Après la pêche, il est essentiel de respecter quelques consignes sanitaires :

  • Lavez les coquillages à l'eau de mer ;
  • transportez et conservez le fruit de votre pêche au frais dans une glacière puis dans le bas d'un réfrigérateur, à 6°C maximum ;
  • Consommez vos coquillages dans les 24 h en prenant soin de les laver avant la cuisson ;
  • N'ouvrez qu'au dernier moment les coquillages à consommer crus ;
  • N'oubliez pas qu'une cuisson, même longue, permet seulement de réduire les risques microbiologiques et ne détruit pas les toxines provenant de plusieurs espèces d'algues phytoplanctoniques.

En ce qui concerne la pêche sous-marine, il faut avoir au moins 16 ans pour la pratiquer. Une déclaration auprès des Affaires Maritimes est nécessaire dans le cas où le pratiquant n'est pas affilié à une fédération sportive agréée pour la pratique de cette activité. De plus, il est interdit aux pêcheurs sous-marins :

  • d'exercer la pêche sous-marine entre le coucher et le lever du soleil ;
  • de s'approcher à moins de 150 mètres des navires ou embarcations en pêche ainsi que des engins de pêche signalés par un balisage apparent ;
  • de capturer les animaux marins pris dans les engins ou filets placés par d'autres pêcheurs ;
  • de faire usage d'un foyer lumineux ;
  • d'utiliser, pour la capture des crustacés, une foëne ou un appareil spécial pour la pêche sous-marine ;
  • de chasser en plongée avec des bouteilles ;
  • enfin, tout pratiquant doit signaler sa présence au moyen d'une bouée permettant de repérer sa position.

D'une manière générale, la prise des pêcheurs plaisanciers est estimée à environ 1 à 2% des prises des professionnels (toutes espèces confondues).

En Basse-Normandie, les lieux de pêche à pied sont variés et nombreux. En fonction des caractéristiques de l'estran, différentes espèces sont présentes et recherchées par les pêcheurs (cf.carte). Cependant, les espèces les plus appréciées sont les moules, les coques et les crevettes. Les zones les plus fréquentées sont Chausey et toute la côte Ouest (de Portbail à la Baie du Mont St Michel) pour le département de la Manche et la zone de Grandcamp à Ouistreham pour le Calvados.
 

Sole Zoom fenetre Sole - source : Ifremer / Labo Ressources Halieutiques

Deux types de pêche à pied sont spécifiques à la Basse-Normandie. Il s'agit d'une part de la pêche à la sole (cf.photo) qui se pratique entre Granville et Agon-Coutainville à l'aide d'un râteau. Ce dernier permet de "lever" le poisson qui est ensuite ramassé à la main. La période la plus propice à cette pêche est le printemps et l'automne. D'autre part, dans le Calvados et plus particulièrement à Ouistreham, se déroule tous les ans, une "fête à l'équille" (ou lançons). Ces petits poissons sont enfouis dans le sable et délogés par les pêcheurs à l'aide d'une fourche.
 

Maquereau Zoom fenetre Maquereau - source : Ifremer / Labo Ressources Halieutiques

En ce qui concerne la pêche en bateau, les poissons les plus recherchés sont le bar, le maquereau (cf.photo), le lieu, la dorade et le cabilleau (Nord-Cotentin), et certains crustacés (homard, araignée et tourteau).

 

Sources : 
Association des Pêcheurs plaisanciers du Cotentin
Comité des pêcheurs amateurs granvillais
Centres Permanents d'Initiatives pour l'Environnement (CPIE) Manche et Calvados

Pour en savoir plus

Vous pouvez télécharger les cartes suivantes au format pdf afin d’obtenir une impression de bonne qualité.

La pêche à pied de loisir
La pêche à pied de loisir / Ifremer, 2008 - Document Pdf, 1 Mo

 

Pour en savoir plus sur la biologie des coquillages, crustacés et poissons : consulter le chapitre "Pêche professionnelle" rubrique "Les espèces".

Eau Seine Normandie / Conseil général du Calvados / Conseil général de la Manche / Région Basse-Normandie
La pêche à pied de loisir Zoom page

La pêche à pied de loisir

 

fermer

Lire la suitelire