ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Pointe de Barfleur
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Basse-Normandie

Accueil > Votre région > Basse-Normandie > Etudes spécifiques > Devenir des rejets en mer et modélisation >

Devenir des rejets en mer et modélisation

Reseau de modeles hydrodynamiques 2D Zoom fenetre Réseau de modèles hydrodynamiques 2D - source : Ifremer / LERN
Panache de dilution d'un rejet fictif Zoom fenetre Panache de dilution (t+24heures) d'un rejet fictif et conservatif devant Bréville, côte ouest Cotentin, Manche - source : Ifremer / LERN
Trajectoire d'une particule lachee Zoom fenetre Trajectoire d'une particule lachée à PM de VE et suivie plusieurs cyles de marée - source : Ifremer / LERN

Le littoral est le réceptacle des différents polluants générés par les activités humaines (industries, agriculture, stations d'épuration...).

En Basse-Normandie, les rejets littoraux sont suivis par l'Agence de l'Eau Seine-Normandie et les données sont regroupées dans l'outil "Qualité du littoral Normand" disponible auprès de l'AESN - Délégation Littoral et Mer.

En ce qui concerne les rejets industriels, ils sont suivis par la DRIRE dans le cadre de l'inspection des installations classées. De plus, les pollutions spécifiques d'origine industrielle font l'objet de redevances perçues directement auprès des entreprises par l'AESN.

En Basse-Normandie, les industries de l'agroalimentaire (laiteries, fromageries, distilleries...) produisent l'essentiel des effluents de type organique tandis que l'industrie des métaux et du traitement de surface produit des effluents chargés en métaux 1 . Enfin, l'industrie nucléaire rejette en mer des effluents de type chimique et radiochimique 1 .

Dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région 2000-2006, un réseau de modèles hydrodynamiques 2D (advection et dispersion) à mailles de 75 mètres a été développé sur le littoral bas-normand afin d'étayer des avis, des expertises ou des études scientifiques (cf. carte Réseau de modèles ci-contre).

En effet, à partir de mesures in situ de débits et concentrations des rejets littoraux, des flux théoriques sont calculés. Il est alors possible d'intégrer ces flux dans les modèles afin d'évaluer leur devenir, et leur impact sur la qualité de l'eau et les usages (baignade, pêche récréative, pêche professionnelle) (cf. carte Panache de dilution ci-contre).

Des taux de dilution et des calculs de trajectoire peuvent être réalisés à l'aide de ces modèles (cf. carte Trajectoire ci-contre).

Source :
1 Direction Régionale de l'Industrie de la Recherche et de l'Environnement de Basse-Normandie (DRIRE)

Eau Seine Normandie / Conseil général du Calvados / Conseil général de la Manche / Région Basse-Normandie

 

fermer

Lire la suitelire