ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Pointe de Barfleur
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Basse-Normandie

Accueil > Votre région > Basse-Normandie > Milieu > Bassins versants et hydrographie > La géologie bas-normande >

Bassins versants et hydrographie

La géologie bas-normande

Le relief et les pentes Les caractéristiques des cours d'eau La géologie bas-normande

Le cadre géographique

Le littoral de Basse-Normandie s'étend sur 450 kilomètres entre l'estuaire de la Seine et la baie du Mont-Saint-Michel. Il présente des aspects très variés : côtes basses sableuses où se développent fréquemment des formations dunaires parfois très importantes en particulier sur la Côte Ouest du Cotentin, falaises accores ou côtes rocheuses basses, éperons rocheux.

Cette diversité physique et la présence de la mer jouent un rôle fondamental dans la vie du littoral bas-normand où s'exercent des activités aussi diverses que la pêche professionnelle, la conchyliculture, la baignade, la plaisance ou la pêche à pied de loisirs.

Il faut encore mentionner les richesses écologiques en bordure du littoral telles que l'estuaire de l'Orne, la baie des Veys, les dunes de Beaubigny, la baie du Mont-Saint-Michel.

La Basse-Normandie comprend deux parties distinctes séparées par la presqu'île du Cotentin : la baie de Seine à l'est et le golfe normand-breton à l'ouest. Les fonds de ce golfe sont découpés et parsemés de nombreuses îles alors que ceux de la baie de Seine sont beaucoup plus réguliers.
La côte du golfe normand-breton est relativement uniforme : hormis la zone rocheuse de la Pointe de la Hague, la mer et le vent ont modelé le rivage en une bande dunaire sableuse que percent des éperons rocheux (Cap de Flamanville et de Carteret, la Pointe du Roc à Granville et la Pointe de Champeaux) et qu'échancrent des havres .

Les falaises de Port en Bessin Zoom fenetre Les falaises de Port en Bessin - source : Ifremer / LERN

 Entre l'estuaire de Seine et la baie de St Vaast la Hougue, la côte de la baie de Seine offre une alternance de liserés dunaires et de falaises marneuses ou calcaires. Entre ces deux domaines littoraux se trouve la côte nord du Cotentin, de la Pointe de Saire au Cap de la Hague, qui est le plus souvent occupée par des côtes basses et rocheuses, excepté à l'ouest de Cherbourg où l'on trouve des côtes à falaises.

 

Le cadre géologique

La Basse-Normandie appartient, géologiquement, à deux domaines : le Bassin Parisien dans sa partie est et le Massif Armoricain dans sa partie ouest. Au Massif Armoricain correspond l'ensemble des formations intrusives (surtout des granits) et primaires (en particulier des grés et des schistes). Les formations secondaires sont celles du Bassin Parisien. Les formations quaternaires intéressant le régime des côtes se présentent sous deux aspects principaux : formation de la bordure littorale et remblayage des zones dépressionnaires.

La géomorphologie du littoral

Du point de vue géomorphologique, le littoral de Basse-Normandie peut être divisé en quatre ensembles fondamentaux :

  • la baie de Seine : de l'embouchure de la Seine à la Pointe de Saire,
  • l'Est et le Nord Cotentin : de la Pointe de Saire au Cap de la Hague,
  • l'Ouest Cotentin : du Cap de la Hague à la Pointe de Champeaux,
  • la baie du Mont-Saint-Michel : de la Pointe de Champeaux à la Pointe du Grouin (en Ile et Villaine).

La baie de Seine 

Entre l'estuaire de la Seine et la Pointe de Saire, la plus grande partie du littoral (de la Seine à la baie des Veys) a un dessin relativement régulier d'orientation générale E-W, et qui se compose d'une suite d'ondulations concaves ou convexes dictées par les caractéristiques géomorphologiques de la côte.La régularité du tracé est très certainement en relation avec la faible résistance qu'offre à l'érosion le matériel rocheux (souvent constitué d'argiles, de marnes et de calcaires marneux) ou meuble.

L'Est et le Nord Cotentin 

Entre St-Vaast-La-Hougue et Cherbourg, les falaises sont rares puisqu'elles ne représentent qu'environ 2 kilomètres au sud du Cap Lévy. Par contre, les affleurements rocheux sous-marins sont abondants et correspondent à un plateau bas à pente douce qui s'étend depuis la falaise morte jusqu'aux fond de moins 20 mètres.
De Querqueville jusqu'à Landemer, la côte est constituée de deux plages de sable et galets séparée par la Pointe de Nacqueville. Puis c'est le domaine des falaises à pentes fortes (80 à 90 mètres) jusqu'à la Pointe Jardeheu.
Au-delà, la côte est basse et rocheuse (12 kilomètres) et correspond à la limite, côté mer, de la plate forme d'abrasion qui s'est développée en avant des falaises anciennes, et descend en pente douce vers le littoral depuis la côte 25-30 mètres. Le littoral lui-même est constitué par une série d'affleurements rocheux formant des micro-falaises (1 à 2 mètres au plus) et de plages de galets plus ou moins étendues qui se développent entre des pointes rocheuses (exemple : l'Anse Saint-Martin).

L'Ouest Cotentin 

La côte Ouest du Cotentin (125 kilomètres) est caractérisée par le grand développement des cordons littoraux sableux et des dunes qui les surmontent, ces formations bordent le littoral sur 100 km.
La répartition entre côte rocheuse et côte sableuse n'est pas homogène tout au long du littoral. Au nord de Carteret, les côtes rocheuses sont plus développées qu'au sud : 21 km contre 18 km de côte sableuse.
Dans la partie nord, la presqu'île de La Hague et le massif de Flamanville s'avancent nettement vers l'ouest alors qu'au sud, le Cap du Rozel, le Cap de Carteret, la Pointe du Roc et le massif de Carolles n'interrompent que peu la régularité du littoral.

La baie du Mont-Saint-Michel 

Elle occupe le fond du golfe normand-breton et constitue une cuvette très évasée, régulièrement inclinée vers le nord-ouest et s'ouvrant sur une vingtaine de kilomètres entre la Pointe de Champeaux à l'est et la Pointe du Grouin à l'ouest.
La baie se caractérise par un estran très large que parcourent des chenaux aux tracés variables, des falaises rocheuses (à la Pointe de Champeaux et entre Cancale et la Pointe de Grouin) et un cordon dunaire formant la bordure côtière de Saint-Jean-Le-Thomas au Bec d'Andaine.
La majeure partie de la baie a un caractère très typique : en avant des digues protégeant les marais et les polders, se développe un schorre (ou herbu) formant transition entre le domaine maritime et le milieu terrestre. La largeur de ce schorre est variable : de 500 à 1 500 mètres à l'est du Mont-Saint-Michel, 2 000 mètres devant les polders, quelques dizaines à centaines de mètres entre Saint-Benoît et Le Vivier.
L'estran, qui fait suite au schorre, a une pente très faible et la mer, compte-tenu du marnage important, se retire très loin (jusqu'à 15 kilomètres).

 Les Iles Chausey 

Les Iles Chausey Zoom fenetre Les Iles Chausey - source : Ifremer / LERN

 Cet ensemble de 53 îles séparées à marée haute (on compte jusqu'à 365 îles et rochers à marée basse) est entouré par un estran sableux, vaseux et partiellement rocheux. Du fait d'un marnage exceptionnel pouvant atteindre 14 m par fort cœfficient, cet ensemble d'îles a une superficie d'environ 5 000 hectares à marée basse pour 75 hectares à marée haute. Le substrat rocheux de ces îles est formé d'un massif de granodiorite intrusif dans les schistes briovériens qui constituent le sous-bassement de la baie du Mont-Saint-Michel. L'abbaye du même nom a été en partie construite avec ce granit, bien visible dans l'île principale (Grande-Ile), où il a été exploité en carrières.
 

Sources :  
MICHEL F., 1991, Les côtes de France, Paysages et Géologie, Editions du BRGM.
NONN H., 1973, Géographie des littoraux, PUF, Paris.

Pour en savoir plus

Vous pouvez télécharger les cartes suivantes au format pdf afin d’obtenir une impression de bonne qualité.

La carte géologique
La carte géologique / Ifremer, 2008 - Document Pdf, 2 Mo

 

Légende partielle de la carte géologique
Légende partielle de la carte géologique / Ifremer, 2008 - Document Pdf, 646 Ko

 

Eau Seine Normandie / Conseil général du Calvados / Conseil général de la Manche / Région Basse-Normandie
La carte géologique Zoom page

La carte géologique (légende ci-dessous)

Légende partielle de la carte géologique Zoom page

Légende partielle de la carte géologique

 

fermer

Lire la suitelire