ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Pointe de Barfleur
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Basse-Normandie

Accueil > Votre région > Basse-Normandie > Milieu > Climatologie > Les températures >

Climatologie

Les températures

La pluviométrie Les températures Vent Insolation Stations météorologiques

Les températures, tout particulièrement les minimales, sont fortement conditionnées par la proximité ou au contraire l'éloignement de la mer. L'influence de l'orographie (agencement des reliefs des montagnes), moins déterminante que pour les précipitations, est surtout tangible au niveau des températures maximales.

Port-en-Bessin sous la neige Zoom fenetre Port-en-Bessin sous la neige - source : Ifremer / LERN

Les régions côtières, du nord Cotentin à la Baie du Mont Saint Michel et de la Baie des Veys à la Côte Fleurie, sont les moins exposées aux rigueurs de l'hiver : les périodes de gel y sont peu fréquentes (moins de 15 jours par an à Granville), généralement peu durables. L'influence marine réduit également les amplitudes thermiques.

Sur ces zones littorales, les températures maximales présentent une certaine disparité avec des valeurs plus faibles sur l'extrême nord du Cotentin, région la plus septentrionale, et des valeurs élevées dans la Baie du Mont Saint Michel.

Dans les terres, continentalité et relief accentuent le contraste des températures : températures maximales plus élevées en plaine intérieure avec des valeurs dépassant 25°C souvent plus de 30 jours par an, gelées plus fréquentes (plus de 60 jours par an), plus précoces en automne, plus tardives au printemps.

Evolution des températures en Basse-Normandie

Evolution des températures moyennes annuelles depuis 1990 Zoom fenetre Evolution des températures moyennes annuelles depuis 1990 - source : Météo France
Evolution des temperatures minimales moyennes annuelles depuis 1990 Zoom fenetre Evolution des temperatures minimales moyennes annuelles depuis 1990 - source : Météo France
Evolution des températures maximales moyennes annuelles depuis 1990 Zoom fenetre Evolution des températures maximales moyennes annuelles depuis 1990 - source : Météo France

Au vu des courbes de tendance obtenues, il apparaît que la température moyenne à Auderville (située au cap de la Hague dans la Manche) s'est élevée au cours du XX ème siècle de l'ordre de 0.8 degré.

.

Ceci est dû à la hausse très significative des températures minimales qui se sont élevées de près de 1.4 °C alors que sur cette même période, les températures maximales n'ont progressé que de 0.3°C en approximation linéaire.

.

A l'échelle des saisons, cette hausse des températures minimales se remarque surtout en automne. L'augmentation est également importante au printemps et en été. C'est en hiver qu'elle est la plus faible. Quant aux températures maximales, la hausse des valeurs se fait sentir principalement en hiver et en automne. Les températures maximales auraient par contre plutôt tendance à rester stationnaires au printemps et en été.

Sources :
Texte rédigé par Marie-Annick BÜHLER et Brigitte DUBOIS - Météo France

Eau Seine Normandie / Conseil général du Calvados / Conseil général de la Manche / Région Basse-Normandie
Moyennes annuelles des températures minimales (période 1971 - 2000) Zoom page

Moyennes annuelles des températures minimales (période 1971 - 2000)

Moyennes annuelles des températures maximales (période 1971 - 2000) Zoom page

Moyennes annuelles des températures maximales (période 1971 - 2000)

 

fermer

Lire la suitelire