ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Pointe de Barfleur
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Basse-Normandie

Accueil > Votre région > Basse-Normandie > Milieu > Géomorphologie > Couverture sédimentaire >

Géomorphologie

Couverture sédimentaire

Couverture sédimentaire Erosion côtière

On distingue cinq grands ensembles sédimentaires :

  • les roches,
  • les vases,
  • les sables (sables fins, sables fins vaseux et sables vaseux),
  • les graviers (contenant les graviers-sables),
  • les cailloutis (avec les cailloutis-graviers et les cailloutis-vases).

La couverture sédimentaire varie en fonction de sa position sur le littoral :

Le domaine subtidal  

À grande échelle, les dépôts sédimentaires s'enchaînent régulièrement en fonction de la variation d'énergie hydrodynamique du milieu. Ainsi, les zones de forte énergie (Manche centrale, abords d'Antifer) correspondent à des fonds caillouteux et localement rocheux. Les sédiments grossiers (cailloutis et graviers) forment l'unité sédimentaire fondamentale du domaine du large. Les fonds de graviers font souvent suite à ces fonds de cailloutis et sont largement représentés en baie de Seine et dans le Golfe normand-breton. On note l'existence de fonds de cailloutis plus limités au nord du Pays de Caux.

Là où les courants s'affaiblissent, des dépôts graveleux, puis sableux, voire vaseux sont observés. Par conséquent, des enchaînements sédimentaires se mettent en place avec une granulométrie décroissante en fonction de la diminution de l'énergie du milieu.

Dans le domaine marin côtier, à l'influence décroissante des houles vers le large correspond un gradient d'affinement des dépôts. Une sédimentation à dominante sablo-vaseuse importante est observée dans le domaine marin côtier abrité, constituant des enclaves isolées les unes des autres.

Malgré l'absence de données pour certaines zones, il est possible de dégager des grandes tendances sédimentaires :

La plage de Blainville Zoom fenetre La plage de Blainville - source : Ifremer

l'ensemble sédimentaire des sables fins plus ou moins envasés est particulièrement bien représenté dans le Golfe normand-breton, sur les côtes ouest du Cotentin et en baie de Veys ainsi qu'en baie de Seine orientale ;

Côte du Bessin Zoom fenetre Côte du Bessin - source : Ifremer / LERN

 

  • a contrario, ce type d'habitat est beaucoup plus fragmenté au nord du Cotentin où l'on distingue une mosaïque de substrats variés avec une forte proportion importante de roches et de cailloutis dans laquelle les sables fins plus ou moins envasés sont limités à quelques enclaves isolées les unes des autres ;
  • les côtes du Bessin et la Côte de Nacre présentent un substrat rocheux et graveleux important, à l'exception de la zone entre Lion s/Mer et Merville-Franceville qui se distinguent avec une proportion de sables fins plus ou moins envasés.

Particularité de l'archipel des Iles Chausey

Les Iles Chausey forment un archipel de 5000 ha environ au large de la côte ouest du département de la Manche. Les puissants courants qui y règnent modèlent profondément l'estran et créent des figures sédimentaires extrêmement variées. Trois secteurs distincts se dégagent :

Les Iles Chausey Zoom fenetre Les Iles Chausey - source : Ifremer / LERN

 

  • le secteur oriental de l'archipel, composé de sables grossiers bioclastiques (formés de débris biologiques) ;
  • le secteur central, composé de vase avec une fraction grossière lithoclastique (formée de débris de roche) très hétérogène ;
  • le secteur occidental avec de nombreux îlots et platiers présentant des sédiments avec une granulométrie variée (sables-vaseux, sables moyens coquilliers et sables grossiers lithoclastiques).

.

Le domaine intertidal  

L'étude morphosédimentaire de l'estran n'a été réalisée que sur la côte Ouest du Cotentin et en baie du Mont-Saint-Michel. Cette étude permet de mettre en évidence 3 grandes régions :

  • la partie nord de l'ouest-Cotentin : côte rocheuse ou formée de dunes directement accrochées sur la falaise. Le sédiment des plages ouvertes est constitué essentiellement de sables fins à moyens, la fraction graveleuse est faible et la fraction pélitique pratiquement inexistante. La zone intertidale reste peu développée et peu diversifiée transversalement.
  • le centre de la côte ouest-Cotentin : les platiers rocheux sont très étendus en zone intertidale et la côte forme un cordon dunaire où s'ouvrent les havres. Les sables d'estran sont moins abondants et les sédiments de bas de plage sont grossiers et d'origine biologique.
  • le domaine sédimentaire de la baie du Mont-Saint-Michel : la baie proprement dite constitue une dépression d'une superficie de 500 km  2  dont la moitié est découverte aux plus basses mers. A l'ouest, à l'abri des houles dominantes s'individualise un fond de baie à pente faible et régulière où l'influence estuarienne est localisée et minime. A l'est, se développe une succession géomorphologique s'articulant sur les chenaux de marée. Le secteur estuarien apparaît comme une aire de stockage de particules fines.

Sources : 
DAUVIN J-C., 1997, Les biocénoses marines et littorales françaises des côtes Atlantiques, Manche et Mer du Nord, Patrimoine écologique, 28, Museum National d'Histoire Naturelle - Collection du Patrimoine Naturel, Paris, 359 pp.
GUILLAUMONT B. et al., 1987, Etude régionale intégrée du golfe normano-breton - Carte biomorphosédimentaire de la zone intertidale au 1/25000 - Côte ouest du Cotentin et baie du Mont-Saint-Michel, Ifremer - Direction Environnement et Recherches Océaniques - Département Environnement Littoral, Brest.
BARNAY A.S., 2005, Avant-Projet Sommaire du futur réseau de surveillance DCE (domaine benthique) - District côtier Seine-Normandie, IFREMER, DYNECO-BENTHOS, LERN, 115p.

Pour en savoir plus

Vous pouvez télécharger les cartes suivantes au format pdf afin d’obtenir une impression de bonne qualité.

La couverture sédimentaire en manche
La couverture sédimentaire en manche / Ifremer, 2008 - Document Pdf, 1 Mo
Eau Seine Normandie / Conseil général du Calvados / Conseil général de la Manche / Région Basse-Normandie
La couverture sédimentaire en manche Zoom page

La couverture sédimentaire en Manche

 

fermer

Lire la suitelire