ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Pointe de Barfleur
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Basse-Normandie

Accueil > Votre région > Basse-Normandie > Milieu > Milieux marins > La houle, le clapot et la "mer de vent" >

Milieux marins

La houle, le clapot et la "mer de vent"

La marée Le marnage Bathymétrie La houle, le clapot et la "mer de vent" Courantologie

Houle Zoom fenetre Houle - source : Ifremer / LERN

 Les vagues (mouvement oscillatoire des couches superficielles de l'eau) sont générées principalement par le vent (frottement) sur l'ensemble des mers du globe. En l'absence de vent, elles continuent à se propager librement, c'est ce qu'on appelle la houle ¹.

 

On distingue généralement trois types d'ondulation à la surface de la mer :

La houle est caractérisée par plusieurs critères (figure ci-dessous) :

  • la hauteur ou amplitude : distance comprise entre le sommet et le niveau de la mer, notée A (en mètre),
  • la longueur d'onde : distance entre deux crêtes ou deux creux consécutifs (en mètre),
  • la période  T mesure le temps écoulé entre le passage de deux crêtes consécutives au même point (en seconde),
  • la fréquence notée 1/T qui est le nombre de trains de houle passant en un point fixe en une seconde (en Hertz)1 .
Caractérisation de la houle Caractérisation de la houle - source : Ifremer

 

La hauteur de la houle dépend de plusieurs paramètres :

  • la force du vent,
  • la durée d'action du vent,
  • la distance sur laquelle le vent peut souffler sans rencontrer d'obstacles, appelée fetch.

En arrivant près de la côte, la houle atteint des secteurs où la profondeur est inférieure à sa demi-longueur d'onde. En raison du frottement sur le fond, la houle est ralentie et sa longueur d'onde diminue mais son amplitude augmente. La période est le seul paramètre qui ne change pas à l'approche de la côte. Ainsi, en arrivant près du rivage, la vitesse des particules d'eau sur la crête est plus importante que celles situées dans le creux de l'onde. Ceci a pour conséquence, lorsque la crête n'est plus en équilibre, de faire déferler la vague.

Le clapot correspond à l'état de la mer caractérisé par de toutes petites vagues dont l'onde a une période comprise entre 1 à 4 secondes.

La "mer de vent" désigne l'ensemble des vagues générées par un vent local. Les vagues ont une plus grande longueur d'onde que le clapot : période supérieure à 5 secondes.

En Basse-Normandie, les littoraux orientés vers l'ouest sont les plus exposés aux fortes houles (4 mètres d'amplitude maximale face à Chausey)2. En revanche, à l'est du Cotentin, l'agitation des eaux est surtout sous l'influence des vents locaux générant des clapots ou « mers de vent », d'amplitude généralement inférieure à 3 mètres2. Sur la base CANDHIS du CETMEF (Centre d’Études Techniques Maritimes et Fluviales), des données de houle sont disponibles et particulièrement sur la côte nord Cotentin.

 

Sources : 
1 SHOM (Service Hydrographique et Océanographique de la Marine) 
2 GUERIN A., 2003, La Normandie : La géologie, les milieux, la faune, la flore, les hommes, Delachaux et Niestlé, 360p.

Eau Seine Normandie / Conseil général du Calvados / Conseil général de la Manche / Région Basse-Normandie

 

fermer

Lire la suitelire