ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Pointe de Barfleur
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Basse-Normandie

Accueil > Votre région > Basse-Normandie > Qualité de l'environnement > Contaminants chimiques > Les détergents >

Contaminants chimiques

Les détergents

Le réseau de suivi Mercure (Hg) Cadmium (Cd) Plomb (Pb) Cuivre (Cu) Zinc (Zn) Chrome (Cr) Nickel (Ni) Argent (Ag) Vanadium (V) Eléments radioactifs Pesticides Les composés organostanniques Détergents PCB HAP Dioxines

Les détergents correspondent à des mélanges de plusieurs agents tensio-actifs combinés à des substances organiques ou inorganiques destinées à augmenter les performances de lavage. Ces molécules comportent un groupement polaire hydrophile capable d'assurer la solubilisation des tensio-actifs dans l'eau et un radical constitué d'une chaîne carbonée de caractère lipophile, c'est-à-dire hydrophobe 1. Ces structures particulières permettent de modifier certaines propriétés physiques au niveau des contacts solides-liquides en abaissant les tensions superficielles. De ce fait, elle remettent en suspension les particules solides adsorbées par les fibres des tissus, émulsionnent les graisses et forment des mousses 2.

Si l'on excepte le savon, les alkylbenzènesulfonates linéaires ( LAS) sont les tensio-actifs les plus utilisés et ceci en raison de leurs bonnes performances techniques et leur coût de fabrication relativement faible. Ils sont tout particulièrement employés dans les lessives ainsi que dans les produits pour vaisselle 1. Les LAS sont des composés comprenant une chaîne alkyle linéaire sur laquelle est branchée un cycle benzénique possédant un groupement SO 3 -. Les LAS sont des composés largement utilisés et sont donc susceptibles d'être diffusés en grande quantité dans les milieux aquatiques où ils peuvent avoir des effets nuisibles sur les organismes vivants 3.

La nocivité des détergents a été mise en évidence involontairement lors de la marée noire produite en 1967 sur les côtes de Bretagne et de Cornouailles anglaises par l'échouage du pétrolier Torrey Canyon. Des détergents ont été utilisés d'une façon massive pour nettoyer les côtes et certains organismes benthiques ont été touchés au point de disparaître complètement : mollusques, crustacés, algues rouges et vertes 2...

  • Un ouvrage réalisé en 1995 1 a regroupé les études liées à cette problématique :
  • Peu de travaux ont été réalisés sur l'effet des détergents sur les bactéries ;
  • Les algues marines ne semblent pas plus sensibles que les algues d'eau douce aux LAS, exceptée Gymnodinium breve ;
  • La coque Cerastoderma edule et la coquille Saint-Jacques Pecten maximus sont les bivalves les plus sensibles aux LAS. Leurs CL50* (Concentration Létale 50%) sont respectivement de 15 et <5 mg/l. Par contre les moules Mytilus edulis et certains crustacés comme Carcinus maenas (crabe vert), Hyas araneus (crabe crapaud) sont plus résistants (CL50 > 100 mg/l) ;
  • Les poissons semblent être les organismes les plus sensibles aux LAS. Pour trois espèces, Gadus morhua (morue), Platichtys flesus (flet commun) et Pleuronectes platessa (plie), la CL50 varie entre 1 et 5 mg/l.

Par ailleurs, les CMEO (Concentration Minimale à Effet Observée) ont été déterminées pour quelques espèces de bivalves et de crustacés marins (0,05 à 3 mg/l). Elles concernent principalement le développement des oeufs et des larves.
 De plus, différentes phases comportementales de la morue ont été observées en présence de concentrations croissantes en LAS : comportement normal, augmentation de l'activité natatoire, activité natatoire et respiration perturbées, immobilisation. Les deux dernières sont irréversibles et entraînent la mort. Pour une concentration de 0,5 mg/l, toutes les phases sont observées.

Enfin, en ce qui concerne la dégradation des LAS en milieu marin, très peu de données sont disponibles. Une étude expérimentale destinée à mettre au point une technique de mise en évidence des LAS en milieu littoral a montré que les processus d'altération de ces substances sont assez longs à intervenir en eau de mer 4.

 

Notes : 
* CL50 : Concentration Létale 50 % : Concentration qui provoque la mortalité de 50% des individus sur une période de temps donné lors d'un test d'écotoxicologie

Sources : 
1 THOUMELIN G., 1995, Les tensio-actifs (LAS, APE) dans les eaux douces et marines : analyse, comportement, écotoxicologie, IFREMER (Plouzané), Repères Océan, n°9, 112p.
2 BEAUCHAMP Jacques, 2003, La pollution littorale 
3 PEREZ T., SARRAZIN L., REBOUILLON P. & VACELET J., 2002, Devenir des détergents en eaux côtières : essais d'évaluation de la biodégradabilité en présence d'organismes filtreurs (spongiaires), 17p.
4 SARRAZIN L., WAFO W. & REBOUILLON P., 1999, Determination of a linear alkylbenzenesulfonate and its biodegradation intermediates in seawater using solid-phase extraction and RP-HPLC with UV detection, J. Liq. Chrom. & Rel. Technol., 22 (16), 2511-2524 pp.
 

Eau Seine Normandie / Conseil général du Calvados / Conseil général de la Manche / Région Basse-Normandie

 

fermer

Lire la suitelire