ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Pointe de Barfleur
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Basse-Normandie

Accueil > Votre région > Basse-Normandie > Qualité de l'environnement > Contaminants chimiques > Les Dioxines >

Contaminants chimiques

Les Dioxines

Le réseau de suivi Mercure (Hg) Cadmium (Cd) Plomb (Pb) Cuivre (Cu) Zinc (Zn) Chrome (Cr) Nickel (Ni) Argent (Ag) Vanadium (V) Eléments radioactifs Pesticides Les composés organostanniques Détergents PCB HAP Dioxines

Le terme "dioxines" désigne les polychlorodibenzo(p)dioxines ( PCDD) et les polychlorodibenzofuranes ( PCDF) et regroupe 210 composés distincts. Ce sont des substances de haut poids moléculaire constituées de deux cycles benzéniques chlorés, liés par un (furanes) ou deux (dioxines) atomes d'oxygène. Leurs structures chimiques sont voisines de celles des PCB. D'ailleurs, dans le groupe des PCB, certaines molécules possèdent des propriétés toxiques comparables à celles des dioxines, elles sont alors appelées des "PCB apparentés aux dioxines" 1.

Dioxine Dioxine ( source : Seveso)

La molécule la plus toxique est la 2,3,7,8–tétrachlorodibenzo(p)dioxine (2,3,7,8-TCDD) qui est souvent dénommée "la dioxine" ou "dioxine Seveso" (cf. formule ci-contre).

Ces composés sont caractérisés par une forte liposolubilité, une biodégradation très lente, une grande stabilité à la chaleur et donc une rémanence importante dans le milieu naturel. La dioxine est considérée comme étant  l'une des molécules les plus toxiques jamais créées par l'homme 2. La toxicité de cette molécule est 200 fois supérieure au PCB le plus toxique (CB126).

Les dioxines sont caractéristiques de l' activité industrielle et de l' urbanisation. Les émissions vers l'atmosphère sont liées à la métallurgie, la chimie du chlore et l'incinération des déchets solides dont celle des ordures ménagères qui représente plus de 40% des quantités émises 3. La combustion résidentielle de bois (17% des quantités émises), le trafic automobile, l'incinération des déchets hospitaliers constituent également des sources d'émission dans l'atmosphère. Dans l'eau, les dioxines proviennent également de la production et l'utilisation de certains herbicides à base d'acide phénoxyacétique comme le 2,4,5'T et de l'industrie de la pâte à papier 3.

Une fois émises dans l'environnement, les dioxines peuvent être véhiculées sur de longues distances (par voie atmosphérique), entrer dans les cycles biologiques et s'accumuler dans les organismes du fait de leur caractère hydrophobe.

Des directives européennes ont mis en place des limites admissibles en dioxines dans les produits alimentaires afin de réduire l'exposition humaine à ces molécules. Pour les poissons et les produits de la mer, il y a lieu de mentionner :

  • le niveau d'action fixé à 3 picogramme* (pg) de Toxicité Equivalente Dioxine (TEQ)*/g de matière en poids humide : au delà de ce seuil, il faut chercher les raisons de cette contamination par les dioxines ;
  • le niveau maximal fixé à 4 pg TEQ/g de poids frais : au delà de ce seuil, la consommation des produits est interdite.

Les effets des dioxines et des PCB apparentés vis-à-vis des organismes marins sont assez mal connus 1. Chez l'homme, la toxicité de ces composés se traduit par divers symptômes : effets cutanés, atteintes hépatiques, altération de la fonction immunitaire, atteintes à la fonction reproductrice. La molécule 2,3,7,8-TCDD est la seule dioxine reconnue comme cancérogène pour l'homme par le Centre International de Recherche contre le Cancer 4.

En Basse-Normandie, les dioxines ont été analysées dans un nombre très limité d'organismes de l'estuaire et de la baie de Seine. Elles ne représentent pas un problème majeur vis-à-vis de l'exposition humaine. En effet, en 1999, les bivalves situés à Villerville présentaient une concentration de 2 pg TEQ/g de poids humide, concentration inférieure au niveau d'action fixée par les directives européennes 1. Néanmoins, cette simple présence dans l'environnement de l'ordre du pg/g est préoccupante en raison de la persistance, de la capacité à être bioaccumulées et des propriétés toxiques de ces molécules 5.

 

Notes : 
* picogramme (pg) : unité de mesure correspondant au millionième de millionième de gramme, soit 0,000000000001 g ou 10 - 12 g.
* TEQ = Toxicité équivalente dioxine : toxicité d'un composé appartenant à la famille des dioxines et PCB apparentés établie en comparaison avec celle de la 2,3,7,8-TCDD.

Source : 
1 ABARNOU A., Les dioxines et les PCB apparentés (Dioxins and "dioxin-like" PCBs), document préparé pour le Comité Scientifique et Technique de la Surveillance (CSTS), Brest 2-3 mai 2005 (version non définitive).
2 RODIER J., 1996, L'analyse de l'eau – eaux naturelles, eaux résiduaires, eau de mer, 8 ème édition, Paris, Dunod, 1394p.
3 TRONCZYNSKI J. (coord), 1999, Les contaminants organiques qui laissent des traces – Sources, transport et devenir, IFREMER, Région Haute Normandie, (Programme scientifique Seine-Aval), 12, 39p.
4 Dioxine 
5 ABARNOU A. (coord), 2000, Les contaminants organiques – Quels risques pour le monde vivant ?, IFREMER, Région Haute Normandie, (Programme scientifique Seine- Aval), 13, 35p.
 

Eau Seine Normandie / Conseil général du Calvados / Conseil général de la Manche / Région Basse-Normandie

 

fermer

Lire la suitelire