ifremer Ifremer environnement
Visuel Region
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
b
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Bretagne

Accueil > Votre région > Bretagne > Activités > Agriculture >

Agriculture

Ille-et-Vilaine

L'Ille-et-Vilaine et les Côtes d'Armor comptent 919 032 ha de surface agricole utilisée (SAU) soit 67% de la superficie totale de ces départements. En 2000, cette SAU était partagée en 28 157 exploitations soit près de 80% de moins qu'en 1988. Ces deux dates correspondent aux recensements agricoles réalisés en France. La région a donc perdu 22 470 exploitations en 12 ans cependant la SAU n'a diminué que de 4%. Il s'agit donc plus de modifications des structures d'exploitations que d'une baisse de l'activité agricole. En effet, les exploitations s'agrandissent, en 1988, 96% d'entre elles avaient une superficie inférieure à 50 ha, en 2000 cette part était réduite à 75%. Á cela s'ajoutent des évolutions dans les modes de gestion de ces exploitations. Les structures communautaires qui ne représentaient en 1988, que 5% des exploitations sont passées à 25% en 2000. Les GAEC (Groupements Agricoles d'Exploitation Commune) ont évolué de 3,6% à 9% des exploitations et les EARL (Exploitations Agricoles à Responsabilité Limitée) sont passées de 0,3% à 13%.

La principale orientation agricole de la région est l'élevage bovin qui occupe 45% des exploitations, avec un cheptel de 1 316 618 bêtes. Les autres types d'élevage représentent une part importante de l'économie agricole de la région avec des effectifs de 66 598 ovins, 33 183 caprins et plus de 4 millions de porcins.

Plus de 20% des exploitants agricoles de la région Ille-et-Vilaine/Côtes-d'Armor sont pluriactifs, ce qui signifie qu'ils ont une autre activité principale ou secondaire non agricole.

Finistère

Colza Zoom fenetre Colza

Comme les autres départements bretons, le Finistère a développé, au cours des trente glorieuses (1950 - 1980), une agriculture puissante et dynamique, initiée par les mouvements

Epandage Zoom fenetre Épandage

syndicalistes et coopératifs. Pour répondre aux besoins de la population, les exploitants ont intensifié leurs modes de production (spécialisation animale affirmée, mécanisation et croissance spectaculaire des rendements), véritable révolution agricole qualifiée de " modèle agricole breton ". Par exemple, le rendement en blé

(16.5q/ha à 66q/ha) et la production laitière par vache et par an (1350 litres à 5670 litres) ont été multipliés par 4 entre 1950 et 1992 (SCEES Ministère de l'agriculture).

Pétrole vert du Département (cartes 1 et 2), ce secteur économique a hissé le Finistère au 1er rang des bassins légumiers et dans le peloton de tête pour les productions animales.

Les 397 508 ha de surface agricole utilisée (SAU), du Finistère, se partagent en 11 283 exploitations. Cette surface agricole représente près de 60% du territoire départemental. La densité des exploitations par commune, de 1.5 exploitation par km², s'avère très variable du Nord au Sud du département (carte 3).

Le nombre d'exploitations est passé de 21 027 en 1988 à 11 283 en 2000, soit une perte de 9 744 exploitants pourtant la SAU n'a baissé que de 1,6%, ce qui signifie que la structure des exploitations agricoles a changé avec pour effet un agrandissement des exploitations.

Le statut des exploitants entre 1988 et 2000 s'est radicalement modifié. Les exploitations gérées par des exploitants individuels ont diminué au profit de structures comme les EARL (Exploitation agricole à Responsabilités Limitées) et autres sociétés civiles. En 1988, 91,5% des exploitations du Finistère étaient gérées par des exploitants individuels. En 2000 cette part était passée à 66% et la part des GAEC est passée de 7,1% à 11%. Mais l'augmentation la plus significative est celle des EARL qui étaient le mode de gestion d'à peine 0,4% des exploitations en 1988 et qui en 2000 représentaient 19% de celles-ci.

Dans une synthèse réalisée sur le Finistère et son espace agricole, l'Association Départementale pour l'Aménagement des Structures des Exploitations Agricoles (ADASEA) souligne que le devenir des exploitations est non seulement lié aux facteurs économiques, institutionnels et structurels, mais demeure grandement tributaire d'un repreneur familial potentiel.

Mecanisation Mécanisation

Ce modèle agricole breton, évoqué ci-dessus, consommateur boulimique d'engrais azotés, de produits phytosanitaires et producteur d'effluents conséquents liés aux élevages, participe largement à la dégradation de la qualité de l'eau, dont les usages peuvent en être limités (eau non potabilisable, diminution de la fréquentation touristique, déclassement des zones de production conchylicoles,...). Classé en zone vulnérable, le Finistère voit par ailleurs 20 de ses cantons s'inscrire en zone d'excédents structurels (ZES) en application de la directive européenne de 1991 relative aux nitrates. Pour faire face à cet enjeu majeur qu'est la qualité de l'eau, les pouvoirs publics et la profession ont instauré un arsenal réglementaire et incitatif (figure ci-contre).

Traitement chimique en bordure de cours d'eau Traitement chimique en bordure de cours d'eau

PMPOA : Plan pour la Maîtrise des Pollutions d'Origine Agricole
CTE : Contrat Territorial d'Exploitation
BEP : Bretagne Eau Pure
AEP : Alimentation en Eau Potable
ZES : Zone en Excédent Structurel
ITCF : Institut Technique des Céréales et des Fourrages
EDE : Etablissement Départemental de l'élevage

Morbihan

Le Morbihan compte 385 026 ha de superficie agricole utilisée (SAU), que se partagent 11 201 exploitants. Entre les recensements de 1988 et de 2000 ce département a perdu 77% de ses exploitations, soit 9 112 exploitations. Pourtant la SAU n'a diminué que de 3% ce qui signifie que la structure de ces exploitations a évolué. En effet, la superficie des exploitations a augmenté durant cette période : en 1988, 95% des exploitations avaient une superficie inférieure à 50 ha, en 2000 cette part représentait 73% des exploitations.

La superficie a donc tendance à augmenter mais les modes de gestion ont eux aussi changé. En 1988, 97% des exploitations étaient gérées par des exploitants individuels, en 2000 ce type de gestion ne concernait plus que 80% des exploitations. Cette diminution s'est faite au profit de structures de gestion communautaire, les GAEC (Groupement Agricole d'Exploitation Commune) sont passés de 2% à 7% et les EARL de 0,1% à 10% des exploitations.

L'élevage bovin est la principale activité agricole du Morbihan qui représente 40% des exploitations. Le cheptel bovin représentait en 2000 près de 426 798 bêtes. Les vaches laitières représentaient 38% de cet effectif. Cette région est particulièrement tournée vers la production laitière.

L'élevage d'ovins est la seconde activité agricole du département représentant un effectif de 22 676 animaux.

Le Morbihan est aussi l'espace de cultures maraîchères qui sont associées à l'élevage ou aux autres cultures. 2 307 exploitations produisent des pommes de terre, légumes et fleurs.

En 2000, 17% des exploitants du Morbihan étaient pluriactifs ce qui signifie qu'ils avaient une autre activité principale ou secondaire non agricole. Ces exploitants rajeunissent, en 1988, 55% avaient plus de 50 ans, en 2000 cette part ne représentait plus que 39% des exploitants..

Source :
RGA 2000, www.agreste.agriculture.gouv.fr, DIREN, ADASEA 29
Rédaction Mélanie Couchoud étudiante à l'IGARUN et Patrick Monfort / Ifremer

Corine land cover (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor) Zoom page

Corine land cover (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor)

Occupation du sol (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor) Zoom page

Occupation du sol (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor)

Evolution des exploitations agricoles 1988 - 2000 (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor) Zoom page

Evolution des exploitations agricoles 1988 - 2000 (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor)

Orientation des exploitations agricoles (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor) Zoom page

Orientation des exploitations agricoles (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor)

Production légumière (Finistère) Zoom page

Production légumière (Finistère)

Production animale et produits dérivés (Finistère) Zoom page

Production animale et produits dérivés (Finistère)

Densité des exploitations agricoles (Finistère) Zoom page

Densité des exploitations agricoles (Finistère)

CORINE land cover (Finistère) Zoom page

CORINE land cover (Finistère)

Occupation du sol (Finistère) Zoom page

Occupation du sol (Finistère)

Evolution des exploitations agricoles 1988 - 2000 (Finistère) Zoom page

Evolution des exploitations agricoles 1988 - 2000 (Finistère)

Orientation des exploitations agricoles (Finistère) Zoom page

Orientation des exploitations agricoles (Finistère)

Dipositif pour la maîtrise des pollutions agricoles (Finistère) Zoom page

Dipositif pour la maîtrise des pollutions agricoles (Finistère)

Evolution des exploitations agricoles en 10 ans (Finistère) Zoom page

Evolution des exploitations agricoles en 10 ans (Finistère)

CORINE land cover (Morbihan) Zoom page

CORINE land cover (Morbihan)

Occupation du sol (Morbihan) Zoom page

Occupation du sol (Morbihan)

Evolution des exploitations agricoles 1988 - 2000 (Morbihan)

Orientation des exploitations agricoles (Morbihan)

 

fermer

Lire la suitelire