ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Saint-Guénolé Penmarc'h
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Bretagne

Accueil > Votre région > Bretagne > Activités > Population >

Population

Ille-et-Vilaine et Côtes d'Armor

L'Ille-et-Vilaine et les Côtes-d'Armor sont deux des quatre départements de la région Bretagne, ils comptent 724 communes sur 13 782 km2 de surface. En 1999, 1 409 906 personnes habitaient ces départements, 38,5% dans les Côtes d'Armor et 61,5% en Ille-et-Vilaine. La densité moyenne de population de cette région était donc de 102 habitant au km², ce qui est inférieur à la moyenne nationale qui est de 107 habitants au km².

Le comportement démographique de ces deux départements est différent il convient donc d'en faire une description séparée.

L'Ille et Vilaine avec ses 542 373 habitants en 1999 et un taux d'évolution de 7,93% entre 1990 et 1999 est un département démographiquement dynamique. Á cela s'ajoute un solde naturel positif de + 4, 02% qui indique que la population s'équilibre naturellement, les naissances sont plus importantes que les décès. Cette évolution démographique tient essentiellement du dynamisme de Rennes qui est la principale ville du département, la seule de plus de 100 000 habitants.

Les Côtes-d'Armor ont un schéma différent avec 542 373 habitants en 1999 l'évolution départemental entre les deux recensements n'a été que de 0,73% et son solde naturel est négatif (-1,21%) ce qui signifie que la population ne se renouvelle pas naturellement et que l'apport de population extérieur est nécessaire pour rééquilibrer ce bilan démographique.

La population de la région Ille-et-Vilaine / Côtes d'Armor est regroupée autour des pôles urbains comme Rennes qui rassemble près de 24% de la population du département et autour des pôles urbains littoraux de St Malo, St Brieuc ou Paimpol.

La carte d'évolution absolue de la population montre que les communes continentales de la région perdent des habitants au profit de communes littorales. Il est nécessaire d'exclure l'aire urbaine de Rennes de cette tendance.

La population de cette région est relativement jeune puisque 52% a moins de 40 ans. Cela s'explique par la présence du pôle universitaire de Rennes qui regroupe la majorité des étudiants de Bretagne. Cependant la part des plus de 60 ans (23%), n'est pas négligeable comme dans la plupart des régions littorales. Cette remarque permet d'expliquer la part de 23% de retraités que compte la population active de cette région. Le secteur tertiaire est majoritaire occupant 67% de la population active..

Finistère

Le Finistère, avec une superficie de 6 730 km² et un littoral de près de 900 km, est le département le plus à l'ouest de la France. En 1999, la population finistérienne était de 852 418 habitants ce qui représente une densité moyenne de 123 habitants au km². Cette population départementale est inégalement répartie sur le territoire (carte 1). On observe en particulier une densité (nombre habitants/Km²) plus élevée dans les espaces urbains et littoraux : les 121 communes littorales (38 % du territoire) concentrent à elles seules 70 % de la population, accentuant ainsi la dévitalisation des espaces ruraux de l'argoat (le bois = l'intérieur), attestée par l'exemple suivant :

 

Densité 1968

Densité 1999

Canton de Huelgoat

32.2

21.1

La population finistérienne croît régulièrement (figure 1), passant de 768 929 habitants en 1968 à 852 418 en 1999 (+ 10.9 %). La population du Finistère se renouvelle naturellement puisque le nombre de décès est inférieur au nombre de naissances. Cette croissance est la résultante des soldes naturel et migratoire positifs, soldes qui subissent néanmoins des fluctuations marquées (figure 2). Ainsi, avec un solde naturel négligeable entre 1990 et 1999 (+ 751), l'augmentation démographique récente du Finistère découle pour l'essentiel d'un flux migratoire soutenu (+ 12 980) qui participe, par ailleurs, au vieillissement de la population départementale ( augmentation de 21 à 23.1% de la de la population âgée de plus de 59 ans et réduction de 45.8 à 40 % de la tranche d'âge 0-29 ans entre 1975 et 1990).

La comparaison des cartes de densité et d'évolution absolue de la population permet d'analyser les mouvements de population de ce département. L'agglomération brestoise et son aire urbaine sont des pôles attractifs, ils ont gagné des habitants entre 1990 et 1999. La commune de Brest regroupe à elle seule 17,5% de la population du département, elle représente l'un des deux foyers de population qui attirent. Pour le reste du littoral, on peut noter une perte de population sur les deux pointes finistériennes sud au profit de l'aire urbaine de Quimper.

Solde naturel : Différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès sur le Département au cours d'une période.
Solde migratoire: Différence entre la variation de population et le solde naturel sur le Département au cours d'une période.

Le Département ne saurait toutefois s'analyser hors de son contexte régional dont les évolutions de population entre 1990 et 1999, soulignent également de fortes disparités. Premier département breton par le nombre d'habitants jusqu'en 1990, le Finistère, s'est fait supplanter récemment par l'Ille et Vilaine, où la métropole rennaise joue le rôle de véritable " pompe aspirante " (prévisions de construction de 4000 logements annuellement jusqu'en 2010 dans le Pays de Rennes).

Comme pour la plupart des départements littoraux, la part des plus de 60 ans (25% de la population), est la tranche d'âge majoritaire de la population.

La population active de ce département est occupée à 69% par le secteur tertiaire.Le secteur industriel arrive en seconde position, il occupe 17% de la population active, principalement dans l'industrie agro-alimentaire très développée dans cette région. Cette situation se retrouve dans la répartition de la population par catégorie socioprofessionnelle, 20% des actifs finistériens sont ouvriers. Cette répartition laisse apparaître une part importante de retraités, 31% de la population.

Morbihan

Le Morbihan est l'un des quatre départements de la région Bretagne. Ce département est composé de 221 communes s'étendant sur 6864 km 2 en 1999, il comptait 643 873 habitants. Entre le recensement de 90 et celui de 99, ce département a gagné 24 035 habitants ce qui représente un taux d'évolution de 3,73%. Avec un solde naturel de 1,1%, le Morbihan maintient son équilibre naturel. La population se renouvelle naturellement, les décès sont inférieurs aux naissances et le taux d'évolution supérieur montre que la dynamique démographique naturelle de ce département s'accompagne d'arrivées de population extérieure.

La carte de densité de population permet d'observer la répartition de la population sur l'ensemble du département. Cette population se répartit autour de pôles urbains comme Lorient, Vannes, Lanester ou Pontivy. Cette population a tendance à s'installer de plus en plus sur l'espace littoral et surtout autour du Golfe du Morbihan, comme l'illustre la carte d'évolution absolue de la population.

La répartition par tranche d'âge de la population morbihannaise permet de montrer que la part des 20-24 ans est inférieure ce qui s'explique par le fait que ce département n'a pas de grand pôle universitaire et les jeunes ont tendance à quitter le département pour rejoindre Rennes ou Nantes. Mais la part de 30 à 55 ans qui représente les actifs est importante car le département offre des emplois.

Ces emplois sont essentiellement dans le secteur tertiaire qui occupe 66% des actifs. Le secteur industriel est relativement développé dans cette région puisqu'il emploie 20% des actifs. Les ouvriers représentent en effet 16% de la population active.

Source :
INSEE, RGP 99, données mises à disposition par Géolittomer LETG UMR 6554 CNRS. Rédaction Mélanie Couchoud étudiante à l'IGARUN et Patrick Monfort / Ifremer

Population : densité (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor) Zoom page

Population : densité (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor)

Population : évolution (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor) Zoom page

Population : évolution (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor)

Populations : tranches d'âge (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor) Zoom page

Populations : tranches d'âge (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor)

Catégories socioprofessionnelles (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor) Zoom page

Catégories socioprofessionnelles (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor)

Secteurs d'activité (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor) Zoom page

Secteurs d'activité (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor)

Population : densité (Finistère) Zoom page

Population : densité (Finistère)

Population : évolution par commune (Finistère) Zoom page

Population : évolution par commune (Finistère)

Population : évolution entre 1968 et 1999 (Finistère) Zoom page

Population : évolution entre 1968 et 1999 (Finistère)

Evolution des soldes migratoire et naturel (Finistère) Zoom page

Evolution des soldes migratoire et naturel (Finistère)

Population bretonne : évolution entre 1990 et 1999 (Finistère) Zoom page

Population bretonne : évolution entre 1990 et 1999 (Finistère)

Population : tranches d'âge (Finistère) Zoom page

Population : tranches d'âge (Finistère)

Catégories socioprofessionnelles (Finistère) Zoom page

Catégories socioprofessionnelles (Finistère)

Secteurs d'activité (Finistère) Zoom page

Secteurs d'activité (Finistère)

Population : densité (Morbihan) Zoom page

Population : densité (Morbihan)

Population : évolution (Morbihan) Zoom page

Population : évolution (Morbihan)

Population : tranches d'âge (Morbihan)

Catégories socioprofessionnelles (Morbihan)

Secteurs d'activité (Morbihan)

 

fermer

Lire la suitelire