ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Saint-Guénolé Penmarc'h
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Bretagne

Accueil > Votre région > Bretagne > Études spécifiques > Ficopomatus >

Ficopomatus

Ficopomatus

Imported Image

Parmi les nombreuses espèces d'invertébrés benthiques introduits accidentellement sur les côtes françaises et notamment sur les côtes bretonnes, rares sont celles qui, par leur ampleur, provoquent des gênes sensibles vis-à-vis des activités humaines. L'exemple le plus marquant est celui de la crépidule (Crepidula fornicata), mollusque gastéropode qui entrave les activités de pêche côtière aux engins traînants et les activités de conchyliculture dans de nombreuses baies de la Manche et de l'Atlantique.

D'autres espèces, plus discrètes ou inféodées à un biotope bien particulier, peuvent aussi localement engendrer des problèmes. C'est le cas de ce ver marin grégaire, Ficopomatus enigmaticus, connu depuis longtemps sur nos côtes sous le nom de Mercierella enigmatica. Il fabrique un tube calcaire qui lui sert de protection, les tubes se soudant entre eux pour former des récifs qui peuvent atteindre quelques décimètres d'épaisseur. Aussi, dans les bassins à flot, les canaux et lagunes où il se développe, il peut provoquer des désordres divers : canalisations obstruées, structures portuaires ou coques de bateaux colonisées. Le site du port de Vannes est actuellement assez représentatif des nuisances évoquées ci-dessus. On trouvera dans la rubrique documentation, le résumé

On trouvera dans la rubrique ../../documentation/documents.htm#5 le programme de l'étude en cours qui, d'une part inventorie les autres sites colonisés par cette espèce et les problèmes qu'elle génère sur le littoral breton, d'autre part identifie les moyens de lutte les mieux adaptés actuellement.

Imported Image

 

fermer

Lire la suitelire