ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Saint-Guénolé Penmarc'h
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Bretagne

Accueil > Votre région > Bretagne > Milieu > Courantologie >

Courantologie

Ille-et-Vilaine et Côtes d'Armor

LES COURANTS DE MAREE

Dans la baie du mont SAINT-MICHEL, le courant tourne en sens inverse des aiguilles d'une montre ; des valeurs maxima de 3 nœuds ont été signalées.

Les courants de SAINT-MALO sont complexes : la présence de nombreuses roches et de chenaux entre ces roches, provoque des variations fort importantes des courants entre points très voisins.

Devant le cap FRÉHEL, le courant alternatif est sud est-ouest nord ouest atteint des vitesses de l'ordre de 3,5 à 4 nœuds.

À l'ouvert de la baie de SAINT-BRIEUC, les courants sont à peu près alternatifs (est-sud est-ouest nord ouest), le flot étant plus court et plus fort que le jusant avec des vitesses maxima de l'ordre de 2 nœuds.

Au fond de la baie de SAINT-BRIEUC, près de l'anse d'YFFINIAC, le courant a une composante nord sud importante.

Aux abords des HEAUX, le flot porte à l'est sud est et le jusant à l'ouest nord ouest. Le flot : culmine à 4 nœuds, le jusant à 3,6 nœuds (cf St. n° 348).

Finistère

LES COURANTS DE MAREE

DES HEAUX DE BRÉHAT AU PHARE DU FOUR

Alors qu'il est giratoire au large, le courant devient à peu près alternatif près de la côte très souvent élevées (2-4 nœuds) et dans la partie externe des accès, les courants traversiers sont fréquents. Dans les indentations de la côte, les courants sont variables d'un point à l'autre en direction et en vitesse. En baie de LANNlON, les vitesses sont plus faibles (1,5 à 2 noeuds).

DU PHARE DU FOUR AU RAZ DE SEIN

L'IROISE est traversée par des courants violents (jusqu'à 4 nœuds dans le goulet de BREST et 6 nœuds dans le raz de SEIN). Au centre, le courant est giratoire dans le sens des aiguilles d'une montre avec des vitesses maxima de l'ordre de 1,6 nœud. A mesure que l'on se rapproche de terre, le caractère giratoire diminue.

ENTRE LA POINTE DU RAZ ET QUIBERON

Dans la baie d'AUDIERNE, les vitesses maxi de courants sont de l'ordre de 2 nœuds.

À 3,5 milles du sud de PENMARC'H (cf St. n° 47g) ; les courants sont giratoires vers la droite avec une dissymétrie entre flot et jusant : le flot portant de l'ouest vers l'est par le nord pendant 7 heures à 1 nœud maxi, le jusant portant de l'est à l'ouest-sud ouest par le sud pendant 5 h 30 à 2 nœuds maxi.

En allant vers le sud est le long de la côte, le courant tourne toujours vers la droite, mais les directions sont très différentes en raison de la forme du rivage. La vitesse ne dépasse pas 1,5 nœud, sauf dans les rivières.

La vitesse du courant augmente le long de la côte ouest de la presqu'ile de QUIBERON (2 nœuds).

À 3 milles au sud ouest de l'extrémité de la presqu'ile, le courant serait giratoire et il y aurait nette prédominance du jusant (secteur ouest à 1 ,6 nœud) sur le flot (secteur est à 1,1 nœud).

Morbihan

LES COURANTS DE MAREE

ENTRE LA POINTE DU RAZ ET QUIBERON

  •  Dans la baie d'AUDIERNE, Ies vitesses maxi de courants sont de l'ordre de 2 nœuds.
  •  A 3,5 milles du sud de PENMARC'H (cf St. n° 47g); les courants sont giratoires vers la droite avec une dissymétrie entre flot et jusant: le flot portant de l'ouest vers l'est par le nord pendant 7 heures à 1 nœud maxi, le jusant portant de l'est à l'ouest-sud ouest par le sud pendant 5 h 30 à 2 nœuds maxi.
  •  En allant vers le sud est le long de la côte, le courant tourne toujours vers la droite, mais !es directions sont très différentes en raison de la forme du rivage. La vitesse ne dépasse pas 1,5 nœud, sauf dans :les rivières.
  •  La vitesse du courant augmente le long de la côte ouest de la presqu'île de QUIBERON (2 nœuds).
  •  A 3 milles au sud ouest de l'extrémité de la presqu'île, le courant serait giratoire et il y aurait nette prédominance du jusant (secteur ouest à 1 ,6 nœud) sur le flot (secteur est à 1,1 nœud).

DE LA BAIE DE QUIBERON A LA POINTE DU CASTELLI (PIRIAC)

  •  Dans le coureau de BELLE-lLE, le courant est, sauf au voisinage immédiat des côtes nettement giratoire : nord ouest à basse mer, nord est à mi-montant, est et sud est à pleine mer et sud ouest à ouest à mi-descendant (cf St. n° 495 et 499).
  •  La chaussée de la TEIGNOUSE, prolongée par les îles jusqu'aux GRANDS-CARDINAUX, constitue un obstacle au passage du courant; il en résulte que le flot et le jusant sont violents dans le secteur (4 nœuds en vive-eau moyenne).
  •  Au contraire, en baie de OUIBERON, les courants sont beaucoup plus faibles : 2 nœuds : au maximum au centre de la baie où sè ressent l'appel et l’effet de chasse du golfe du MORBlHAN, dans les chenaux resserrés duquel les vitesses atteignent 8 nœuds.
Courantologie (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor) Zoom page

Courantologie (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor)

Courantologie (Finistère) Zoom page

Courantologie (Finistère)

 

fermer

Lire la suitelire