ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Saint-Guénolé Penmarc'h
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Bretagne

Accueil > Votre région > Bretagne > Milieu > Géomorphologie >

Géomorphologie

Ille-et-Vilaine et Côtes d'Armor

LE GOLFE DE SAINT-MALO, s'étend du COTENTIN à BRÉHAT et se divise en trois secteurs :

  • La baie du mont SAINT-MICHEL qui représente la plus vaste zone de sédimentation littorale de BRETAGNE ; les immenses estrans calcaro-sableux se terminent par des schorres et des polders. Le mont se trouve à 16 milles des fonds de -20 mètres.
  • Entre la pointe du GROUIN et le cap FRÉHEL, s'ouvre la baie Malouine proprement dite dans laquelle débouche la profonde ria de la RANCE encaissée dans les granites, migmatites, gneiss et schistes.
  • La baie de SAINT-BRIEUC, aux rivages escarpés taillés en V par deux failles de la tectonique tertiaire, ne reçoit que de petites rivières qui se jettent sur l'estran sableux de la partie sud.
Tregastel (22) - Ile Renote Trégastel (22) - Ile Renote - photographie Alain Le Magueresse / Ifremer

Finistère

Drosera a feuilles rondes Zoom fenetre Drosera à feuilles rondes - photographie P. Férard

LES COTES DU TRÉGOR ET DU LÉON, alignées est nord est-ouest sud ouest sont séparées par les baies de LANNlON et de MORLAIX. Il s'agit d'un littoral granitique généralement peu élevé à larges platiers rocheux prolongés vers le large par de multiples écueils et îlots et ponctué de profondes rias (abers).

LA MER D'IROISE ne s'ouvre au nord et au sud que par deux portes, (les pointes de CORSEN et du RAZ, prolongées respectivement par les chaussées de BENIGUET et de SEIN) entre lesquelles débouche la rade de BREST, antichambre commune à cinq rias, et la baie de DOUARNENEZ.

Les sédiments du golfe normanno-breton, sous l'étroite dépendance des courants de marée, de fins et moyens dans la baie du mont SAINT-MICHEL, deviennent de plus en plus grossiers quand on s'éloigne de la côte. La perte d'efficacité des courants à la sortie des passages resserrés conduit à la formation de dunes hydrauliques dans le secteur bordant le COTENTIN où le substrat est essentiellement de nature organogène. En BRETAGNE-NORD, les fonds se caractérisent par un grand développement de surfaces rocheuses, entrecoupées de couloirs de sédiments mélangés où les éléments grossiers dominent fréquemment. Les rias sont occupées par des fonds sableux, passant vers l'intérieur à des substrats envasés.

DE LA POINTE DU RAZ A L'ARCHIPEL DES GLENANS

  • Le raz de SEIN introduit à la baie d'AUDIERNE bordée dans sa partie est d'un cordon de galets en arc de cercle qui s'appuie au sud sur l'éperon de PENMARC'H. Ce secteur n'a aucun abri des houles d'ouest.
  • De la pointe de PENMARC'H aux GLENANS, la côte granitique basse est débordée d'écueils et d'îlots ; mais dès la sortie de ces zones les fonds atteignent -50 m ; l'anse de BENODET et la baie de CONCARNEAU, situées en retrait, bénéficient de l'abri des hauts fonds.

DES GLENANS A QUIBERON ET BELLE-ILE, la côte désormais s'ouvre au sud.

  • De TREVIGNON à la pointe du TALUT, la côte est le plus souvent abrupte constituée de micaschistes ; de gneiss puis de granites. Des rias sablo-vaseuses s'y encaissent construisant des barres d'entrée (AVEN, LAITA).

Morbihan

Riviere d'Etel Zoom fenetre Rivière d'Etel (56) - photographie Alain Le Magueresse / Ifremer

De la pointe du TALUT à QUIBERON, I'île de GROIX protège du sud ouest l'entrée de la rade de LORIENT, ria commune du SCORF et du BLAVET. Vers l'est, la côte basse dunaire est débordée par des hauts fonds jusqu'à la presqu'île de QUIBERON qui constitue la principale frontière physique de ce littoral SUD-BRETAGNE.

BELLE-ILE présente ses hautes falaises de schistes briovériens comme écran aux houles du sud ouest ; elle détermine, avec la ligne de hauts fonds QUIBERON - HOUAT - HOEDIC, un chenal de circulation entre la région de l'estuaire de la LOIRE et celle que nous venons de décrire.

AU NORD EST DE LA LIGNE QUIBERON - HOUAT - HOEDIC - PLATEAU DU FOUR - POINTE DU CROISIC s'étend une région de vastes baies bien protégées aux fonds inférieurs à -30 m et le plus souvent voisins de 15 m, prolongées vers l'intérieur par de longs estuaires ou "rivières".

La baie de QUIBERON, ouverte au sud est, ne communique avec l'ouest que par le passage de la TElGNOUSE ; elle se caractérise par un isolement relatif vis à vis des influences du large.

La "Rivière" d'AURAY et la dépression tectonique du golfe du MORBIHAN constituent un ensemble à compartiments et faciès multiples dans les gneiss, les migmatites, les granites et les micaschistes. A l'exception des falaises de RHUYS, les côtes sont de faible altitude et débordées de hauts fonds nombreux.

La baie et l'estuaire de la VILAINE font face à l'est à la baie de QUIBERON ; I'île DUMET et le plateau de PIRAC (pointe du CASTELLI) les protègent mal du sud ouest. Au-delà s'ouvrent le traict du CROISIC et l'estuaire de la LOIRE.

Les faciès présentent une grande complexité : de manière très schématique, dans les fonds côtiers abrités jusqu'à -15 à -20 m, dominent les matériaux fins (sables, vases) et détritiques ; au-delà réapparaissent la roche et les matériaux grossiers.

Géomorphologie (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor) Zoom page

Géomorphologie (Ille-et-Vilaine & Côtes d'Armor)

Géomorphologie (Finistère) Zoom page

Géomorphologie (Finistère)

Légende cartes géomorphologie Zoom page

Légende de la carte géomorphologique

 

fermer

Lire la suitelire