ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Gruissan
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Languedoc-Roussillon

Accueil > Votre région > Languedoc-Roussillon > Activités > Tourisme >

Tourisme

Gruissan : la marina et le port de plaisance Zoom fenetre Gruissan (11) : la marina et le port de plaisance - photographie Alain Le Magueresse / Ifremer

Le Languedoc-Roussillon était en 1999 la 3 ème région d'accueil touristique, en capacité, après les régions PACA et Rhône-Alpes. La région Languedocienne comptabilise près de 2 millions de lits touristiques et la fréquentation touristique en 2002 a été estimée à 36 millions de touristes pour 12,2 milliards d'euros de consommation touristique. L'Hérault et Les Pyrénées-Orientales représentent 63% de la capacité totale d'accueil de la région. En 25 ans, la fréquentation du Languedoc-Roussillon a été multipliée par 10.

L'hébergement touristique est principalement constitué de résidences secondaires qui représentent près de 77% de la capacité d'accueil de la région et dont la densité atteint 145 résidences au km² sur la côte (chiffres 1990).

Pour le reste, l'accueil des touristes se fait principalement dans les campings qui sont au nombre de 690 sur les 4 départements littoraux soit 114 387 emplacements. 813 hôtels offrent 24 023 chambres.

La présence de 55 clubs de voile montre l'importance de l'activité nautique dans la région.

En 2002, 30 plages et 6 ports de cette région ont bénéficié du label pavillon bleu attribué à la demande des communes pour la qualité des sites. Ce label montre l'intérêt que porte une municipalité à la qualité de son environnement. Ce label permet d'améliorer l'image d'une commune et ainsi favoriser l'activité touristique.

Les pressions engendrées par l'augmentation simultanée de la population résidente et de la fréquentation touristique contribuent aux problèmes rencontrés dans les écosystèmes côtiers de la région constitués de lagunes écologiquement riches. Ces milieux, fragiles, sont le siège de conflits divers (dont les conflits d'espace) avec des conséquences sur la qualité des eaux littorales, eutrophisation, contaminations bactériennes, blooms phytoplanctoniques toxiques, malaïgues...

Le taux d'artificialisation, de 25 %, est l'un des plus élevés du littoral français, après la Corse, soit près du double de la moyenne nationale.

Sources :
INSEE, RGP 99, FFV, données mises à disposition par Géolittomer LETG UMR 6554 CNRS.

Résidences secondaires Zoom page

Résidences secondaires

Campings par commune Zoom page

Campings par commune

Clubs de voile par commune Zoom page

Clubs de voile par commune

 

fermer

Lire la suitelire