ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Calanque de Port Miou
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Provence - Alpes - Côte d'Azur

Accueil > Votre région > Provence - Alpes - Côte d'Azur > Milieu > Hydrologie >

Hydrologie

Hiver

"Comparée à la structure thermique de surface en janvier 1969, la situation observée en mars est inversée : en effet, les zones périphériques (PROVENCE, COTE D'AZUR, CORSE du nord ouest) étaient alors plus chaudes et la zone centrale la plus froide. Nous notons en mars dans la zone périphérique les températures superficielles minimales (12,6 < T°C < 12,8)" (d'après Coste, 1972).

La salinité augmente de la périphérie (37,80 %o dans la région de CALVI et 38 %o dans la région de NICE) vers le centre des régions étudiées (38,30 %o dans le centre du bassin LIGURO-PROVENÇAL).

Les secteurs des zones de mélange (centre du bassin) sont caractérisées par des salinités élevées. Par contre, les plus faibles salinités (S < 38,00 %o) caractéristiques des eaux "atlantiques" se trouvent à la périphérie de la région CORSE-COTE D'AZUR.

Printemps

On observe un réchauffement des eaux de surface qui entraine une diminution de la densité.

"La répartition des salinités de surface diffère peu de celle observée en mars quant à sa structure d'ensemble. Elle reste à cette période le meilleur indicateur des caractéristiques des masses d'eau des régions périphériques et centrales.

La principale différence est le remplacement des eaux côtières antérieures dans la région provençale, par des eaux à salinité plus faible (S < 37,90 %o)".

QUELQUES DONNÉES STATISTIQUES

Les moyennes saisonnières extrêmes des températures et salinités des eaux de surface sont indiquées sur la carte ci-contre (NYFFELER et al. 1980).

Zone provençale (n° 1) : on constate que le réchauffement est rapide puisque le maximum de température est atteint dès le début de l'été. C'est la période de l'établissement de la thermocline dans la couche superficielle (0-15 m). La salinité augmente à la fin de l'été.

Zone de la COTE D'AZUR (n° 14) : température plus élevée que dans la zone précédente et évolution semblable (maximum juin-juillet pour les températures, fin de l'été pour les salinités).

En général, pour les zones périphériques du bassin LIGURO-PROVENÇAL, les minima de températures se placent en mars, les minima de salinités au printemps (sauf zone 20).

Hydrologie Zoom page

Hydrologie

 

fermer

Lire la suitelire