Bioévaluation de la qualité environnementale des sédiments portuaires et  des zones d'immersion
Ifremer environnement littoral  
 

Qualité biologique des sédiments  >  L'indice d'évaluation de l'endofaune côtière (I2EC)

 

L’analyse des peuplements vivant dans les sédiments est indispensable pour l’évaluation des conditions environnementales dans les milieux marins et estuariens. Cette analyse est basée sur la réponse de ces peuplements face aux changements naturels ou induits par l’homme. L’emploi d’un indice, c’est donc résumer la qualité biologique en une valeur unique représentative d’une somme importante d’informations écologiques.

La composition et la structure des peuplements des fonds meubles sont utilisées pour caractériser les conditions du milieu et estimer d’éventuels impacts sur ce benthos. Les méthodes d’évaluation sont nécessairement quantitatives et l’I2EC se fonde sur la distinction au sein de la macrofaune de cinq groupes d’espèces ayant en commun une sensibilité similaire vis-à-vis de la matière organique en excès et face au déficit éventuel d’oxygène résultant de la dégradation. Chaque espèce est ainsi affectée à un groupe écologique en fonction de sa sensibilité au gradient croissant de stress environnemental. Cette méthode évalue les impacts sur le benthos des excès de matières organiques et de tout type de perturbation.

Haut de page

Mise à jour : 01/03/2006 Copyright : Ifremer