« Précédente  [1/4]  Suivante »

BOUTEILLE DE PRÉLÈVEMENT

Le prélèvement d’eau s’effectue à l’aide d’une bouteille de prélèvement. Il s’agit d’un cylindre, ouvert aux deux extrémités et muni de systèmes de fermeture, que l’on descend à la profondeur désirée et que l’on ferme à distance à l’aide d’un « messager » afin d’y enfermer le volume d’eau qui sera remonté à bord du bateau.

Les bouteilles à clapets à large ouverture, en matière plastique inerte (généralement en PVC), sont recommandées pour l’hydrologie courante (type « Niskin »). Les deux clapets de cette bouteille sont reliés par un tendeur en caoutchouc situé à l’intérieur du cylindre. Le mécanisme de fermeture est constitué d’un percuteur relié à un loquet où sont accrochés les deux câbles des clapets. Les bouteilles de 5 à 8 litres restent maniables et contiennent assez d’eau pour la plupart des analyses usuelles.

Contrairement à la bouteille Niskin, les deux clapets de la bouteille Go-Flo sont reliés par un système externe. L’intérieur est constitué d’une matière plastique recouvert de téflon. Elle est envoyée fermée dans l’eau (pour éviter une contamination des parois internes de la bouteille par la couche lipidique de surface) pour s’ouvrir automatiquement à une profondeur de l’ordre de 10 m par la pression de l’eau. Elle est ensuite fermée à la profondeur désirée par l’envoi d’un messager. Cette bouteille est employée pour des prélèvements d’eau effectués pour des analyses de métaux traces et de contaminants chimiques.


Liens complémentaires :
Prélèvement – prélèvement bouteille
Séquence filmée – vérification de la bouteille de prélèvement
Séquence filmée – prélèvement à bord d’une embarcation légère
Séquence filmée – prélèvement à bord d’un navire côtier