DISQUE SECCHI

Simple, rapide et économique, la méthode du disque de Secchi sert à évaluer la profondeur de pénétration verticale de lumière dans l’eau. Le principe de la méthode consiste à déterminer la profondeur à laquelle un disque blanc devient invisible à l’œil (dite « profondeur Secchi »).

Dans les conditions idéales la mesure est effectuée par mer calme, sans reflets, vers le milieu de la journée, du côté ombragé de l’embarcation. L’opérateur ne doit pas porter de lunettes de soleil. La mesure est effectuée en descendant le disque jusqu’à disparition puis en le remontant. La profondeur Secchi est la moyenne des niveaux de disparition et réapparition du disque. De préférence, répéter l’opération pour confirmer la valeur.

La précision est faible et non déterminée car la mesure est influencée par divers facteurs (observateur, état de la mer, éclairement…).

Cette méthode permet toutefois d’estimer approximativement des paramètres relatifs à la pénétration lumineuse tels que le coefficient d’atténuation et autres grandeurs liées à l’irradiance (Højerslev, 1977 ; Preisendorfer, 1986). On considère qu’à la profondeur Secchi (PS) le milieu reçoit environ 15 % de l’intensité lumineuse de sub-surface ou encore que la limite de la zone euphotique vaut 2,5 x PS (Golterman et al., 1978).


Liens complémentaires :
Préparation du matériel - disque de secchi
Séquence filmée – préparation du matériel de prélèvement
Séquence filmée – prélèvement à bord d’une embarcation légère