ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2004 > >

La mer, terreur et fascination

13/10/2004

20041013merterreuretfas125.jpg

La bibliothèque nationale de France (Hall Est, Quai François-Mauriac, Paris 13e) organise du 13 octobre 2004 au 16 janvier 2005 une exposition sur « La mer, terreur et fascination », en partenariat avec le pôle associé Océanographie de Brest.

Si dans la mythologie grecque ou romaine, la mer est le symbole de la vie sur terre et de l’amour, elle est source de crainte pouvant aller jusqu’à la terreur, à l’origine de croyances et de légendes. Dans son ode au bateau de Virgile, Horace écrit « Jusqu'à quel point redoutait-il la mort, celui qui put voir avec des yeux secs, les monstres marins, la mer déchaînée et les terribles écueils acrocérauniens ? ». Jules Michelet rappelle dans son ouvrage, La mer, que le moyen âge avait l'horreur et le dégoût de la mer, « royaume du Prince des vents », on nommait ainsi le Diable. L’attrait pour la mer apparaît à partir du 18e siècle, avec l’évolution de la vision de la nature et du paysage, avec l’attribution de vertus thérapeutiques à la mer, mais aussi grâce à une meilleure connaissance des océans et une meilleure maîtrise de la navigation. Aujourd’hui, cet attrait est amplifié par les découvertes scientifiques récentes qui alimentent d’une nouvelle manière notre imaginaire.

L’exposition organisée par la BnF et le pôle associé de Brest s’appuie sur le rapport entre représentations imaginaires et connaissances scientifiques de cet univers qui inspire toujours à l’homme des sentiments entre terreur et fascination ; la terreur se portant aujourd’hui sur les pollutions des mers.

La première partie de l’exposition s’attache à présenter l’identité géographique et physique de la mer, telle qu’elle se définit peu à peu du Moyen Âge au XXe siècle. La mer a-t-elle un fond ? Quelle est son étendue ? Est-elle franchissable ? D’où viennent ces mouvements qui l’agitent telle une respiration ?

La seconde partie est consacrée aux colères de la mer – vagues, tempêtes, engloutissements…– qui ont hanté l’imaginaire des hommes, et que les romanciers, les peintres ou les musiciens ont exprimé avec force.

La fascination pour la vie sous-marine, des monstres imaginaires et animaux mythiques jusqu’à la découverte de la vie et des paysages des grandes profondeurs révélés par l’Ifremer, fait l’objet de la dernière partie de l’exposition.

L’internaute pourra consulter avec intérêt le site ouvert par la BnF sur cette exposition, que ce soit pour préparer sa visite ou pour se rendre compte de la richesse des documents présentés : enluminures, gravures, manuscrits, ouvrages scientifiques, cartes, portulans, films provenant des collections de la BnF et de ses partenaires.

Pour en savoir plus

Le site de l'exposition "La mer, terreur et fascination"

http://expositions.bnf.fr/lamer/index.htm

Le pôle associé ''Océanographie'' de Brest comprend la bibliothèque municipale classée de Brest, le service historique de la Marine, le centre de documentation de l'Ifremer, le service commun de documentation de l'université de Bretagne Occidentale.

 

fermer

Lire la suitelire