ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2004 > >

Le coût de l'énergie éolienne

20/04/2004

La "Royal Academy of Engineering" (RAE) a déclaré que l'électricité générée par un parc éolien en mer devrait coûter deux fois plus que celle générée par l'utilisation du gaz ou du nucléaire. En dépit du soutien financier du gouvernement et de la rapide croissance des énergies renouvelables, l'énergie éolienne serait la troisième source d'énergie la plus chère après la biomasse utilisant du fumier de volailles (6,8 pennies, 10,2 centimes d'euros par kWh) et l'énergie produite par les vagues (6,6 pennies, 9,9 centimes d'euros par kWh). La RAE s'appuie sur un rapport écrit par des consultants en énergie de la société PB Power qui compare les coûts actuels de génération d'électricité. Les énergies les moins chères seraient générées par des cycles combines de turbines a gaz (2,2 pennies, 3,3 centimes d'euros par kWh) et par le nucléaire (2,3 pennies, 3,5 centimes d'euros par kWh). L'énergie éolienne sur terre coûterait 3,7 pennies, 5,5 centimes d'euros par kWh et celle produite en mer 5,5 pennies,

8,2 centimes d'euros par kWh. Philip Ruffles, vice-président de la RAE, a déclaré que ces résultats peuvent surprendre particulièrement puisque, en ce qui concerne le nucléaire, le coût du déclassement des installations y est inclus. Il ajoute qu'une des faiblesses du "White Paper" sur l'énergie est qu'il considère l'énergie nucléaire comme une énergie très chère. Les nouveaux aménagements nucléaires sont aujourd'hui plus simples et les technologies les plus récentes permettent de construire des centrales de la moitié de la taille de celles considérées par le gouvernement avec un coût d'installation et de service moindre. De plus, le rapport sur lequel se base la RAE fourni un chiffrage pour l'énergie éolienne qui tient compte du coût des batteries de secours lorsqu'il n'y a plus de vent. Si on suppose que les batteries de secours sont utilisées 65% du temps, l'énergie éolienne sur terre coûterait 5,4 pennies, 8,1 centimes d'euros par kWh et celle produite en mer 7,2 pennies, 10,1 centimes d'euros par kWh. Ce rapport a, selon la RAE, le mérite de quantifier les options ouvertes au gouvernement pour prévenir la pénurie d'énergie tout en réduisant les émissions de gaz a effet de serre. Le but de cette recherche n'a pas été de prendre partie pour telle ou telle solution technique mais d'introduire plus de transparence dans le débat sur l'énergie.

Source : BE Royaume-Uni (numéro 44 -partie 2/2- - 13 avril 2004)

Ambassade de France à Londres / ADIT

http://www.adit.fr

Abonnement gratuit par email

subscribe.be.royaumeuni@adit.fr

ou

http://www.bulletins-electroniques.com

Pour en savoir plus

Le rapport de la RAE

http://www.raeng.org.uk/news/temp/cost_generation_report.pdf

Le rapport de l'Oxera publié en février 2004 sur le coût de l'énergie éolienne

http://www.dti.gov.uk/energy/renewables/policy/oxeraresults.pdf

 

fermer

Lire la suitelire